Une étude de la GSMA souligne que l’Amérique du Nord est l’une des régions mobiles du monde la plus avancée, en raison des investissements importants des opérateurs en faveur de la technologie 5G. L’étude de la GSMA prévoit que près de la moitié des connexions mobiles de la région s’exécutera sur les nouveaux réseaux 5G d’ici 2025.

Cet essor est alimenté par les investissements des opérateurs en faveur des nouveaux réseaux qui devraient s’élever à plus de 380 milliards de dollars entre 2018 et 2025. Ces investissements sont de plus en plus axés sur le développement de la couverture 5G dans la région, qui permet de fournir un ensemble de nouveaux services aux consommateurs et aux entreprises, souligne la GSMA qui représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile.

Actuellement, environ trois quarts des connexions mobiles de la région s’exécutent sur les réseaux 4G. Mais le pourcentage de connexions 4G diminuera au cours des prochaines années tandis que le marché s’oriente vers la technologie 5G. Les nouveaux réseaux 5G devraient représenter 46% des connexions d’ici 2025.

« Notre nouvelle étude met l’accent sur la manière dont la région de l’Amérique du Nord rivalise pour remporter le leadership mondial en matière de technologie 5G avec des marchés mobiles pionniers tels que la Chine, le Japon et la Corée du Sud », a déclaré Mats Granryd, directeur général de la GSMA. « Les investissements des opérateurs en faveur des réseaux et services de nouvelle génération ont contribué à créer une industrie qui rapporte maintenant 1000 milliards de dollars chaque année à l’économie de la région, fournissant une plateforme pour l’innovation, les emplois et la croissance économique ».

Le rapport révèle qu’il y avait 321 millions d’abonnés mobiles uniques en Amérique du Nord en 2018, représentant 83 % de la population. Le nombre d’abonnés devrait atteindre 345 millions (85 % de la population) d’ici 2025. Les États-Unis sont de loin le marché nord-américain le plus vaste (278 millions d’abonnés uniques), suivis par le Canada (29 millions) et les Caraïbes (15 millions).

Les technologies et services mobiles ont généré 4,2% du PIB nord-américain en 2018, soit 937 milliards de dollars en valeur économique. Cet impact économique devrait augmenter pour atteindre près de 1200 milliards d’ici 2023 (4,8 % du PIB). L’écosystème mobile de la région a également apporté son soutien à 2,3 millions d’emplois (directement et indirectement) et a largement contribué au financement du secteur public, près de 123 milliards de dollars levés par voie d’imposition l’année dernière (sans inclure les redevances d’utilisation des fréquences).

Téléchargez le rapport