Sélectionner une page

Airbus Helicopters choisit Thales pour les instruments combinés de secours de ses nouveaux appareils civils et militaires

Airbus Helicopters choisit Thales pour les instruments combinés de secours de ses nouveaux appareils civils et militaires

Airbus Helicopters renouvelle sa confiance en Thales, en sélectionnant son instrument combiné de secours (Integrated Electronic Standby Instrument – IESI) de troisième génération pour équiper ses nouveaux hélicoptères civils et militaires H135, H145, H160, H175. Thales est le créateur du premier IESI, mis en service en 1999.

Cette nouvelle sélection confirme le positionnement mondial de Thales dans l’avionique critique. L’IESI nouvelle génération de Thales permet de fournir au pilote les données essentielles pour assurer le vol en toute sécurité, et ce même en cas de défaillance des autres équipements du cockpit. Cette troisième génération d’instrument offre en outre une fiabilité accrue et une empreinte environnementale réduite grâce à un poids et une consommation électrique abaissés, respectivement de 25% et 33% par rapport à la première génération.

A bord d’un hélicoptère, l’équipement doit résister aux vibrations et interférences électromagnétiques et offrir au pilote une lisibilité optimisée en toutes circonstances, en particulier en cas d’usage de jumelles de vision nocturne. Intégrant en un seul équipement des capteurs et sondes de pression, des accéléromètres et gyromètres qui forment un horizon artificiel et un afficheur LCD, l’IESI présente au pilote la vitesse, l’altitude et l’attitude de l’appareil, informations indispensables pour assurer le vol en sécurité.

La première entrée en service est prévue pour 2027 sur l’Hélicoptère Inter-armées Léger Guépard, fondé sur une militarisation du H160 ; elle fera suite à celles des autres appareils d’Airbus Helicopters, les H135, H145, H160 civil et H175 prévues début 2026.

« Les équipes Thales se réjouissent de cette sélection par Airbus Helicopters. Des dizaines de milliers de pilotes à travers le monde se fient chaque jour et en toutes circonstances à cet équipement critique de sécurité, que nos ingénieurs ont été les premiers à inventer et qui a démontré aujourd’hui toute son importance », se félicite Jean-Paul Ebanga, vice-président des activités Avionique de vol, Thales.

Quatre sites industriels concernés par le contrat

Le site Thales de Vendôme, au cœur de la production des horizons artificiels depuis 1993, est devenu le site de conception, d’assemblage et de test des IESI lorsque le groupe en a lancé la production à la fin des années 1990. Depuis, 30 000 avions et hélicoptères à travers le monde ont été équipés d’IESI Thales. Trois autres sites du groupe en France sont également mobilisés pour la production et la réparation de sous-ensembles de cet équipement : Châtellerault, où sont menés la conception et la production de systèmes inertiels, Moirans, qui fournit l’afficheur LCD, et Valence, dont proviennent les capteurs de pression.

©Thales

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This