Airbus prévoit désormais de livrer autour de 860 avions commerciaux en 2019, contre une prévision précédente de 880 à 890 appareils, en raison de difficultés rencontrées notamment dans la montée en cadence de la production de l’A321 ACF.

« Nous concentrons nos efforts sur la montée en cadence de l’A320neo et l’amélioration du flux industriel, tout en gérant en particulier la complexité de l’A321 ACF. Le volume de livraisons à neuf mois et les nouvelles prévisions de livraisons pour l’ensemble de l’exercice reflètent les actions de fonds entreprises pour sécuriser un flux de livraisons plus efficient au cours des prochaines années, alors que nous visons une cadence mensuelle de 63 exemplaires de la Famille A320 en 2021 », commente Guillaume Faury, Président exécutif (CEO) d’Airbus.

Sur les neuf premiers mois de 2019, le chiffre d’affaires d’Airbus a représenté 46,2 milliards d’euros (9m 2018 : 40,4 milliards d’euros), reflétant essentiellement la hausse des livraisons, un mix favorable et l’évolution des taux de change. Airbus a livré un total de 571 avions commerciaux (9m 2018 : 503 avions), dont 33 A220, 422 avions de la Famille A320, 34 A330, 77 A350 et 5 A380. Airbus Helicopters a livré 209 unités (9m 2018 : 218 unités) et a enregistré un chiffre d’affaires stable. La hausse du chiffre d’affaires d’Airbus Defence and Space a été essentiellement soutenue par les activités de Military Aircraft. Le résultat net consolidé du groupe s’établit à 2186 millions d’euros (9m 2018 : 1 453 millions d’euros).

Sur les neuf premiers mois, Airbus a enregistré 303 commandes brutes d’avions commerciaux (311 avions sur les sur les neuf premiers mois de 2018), dont 20 A330neo et 22 A350 XWB au cours du seul troisième trimestre, et 127 commandes nettes (9m 2018 : 256 avions). Le carnet de commandes atteignait 7133 avions commerciaux au 30 septembre 2019. Les commandes nettes d’hélicoptères s’élèvent à 173 unités (9m 2018 : 230 unités), dont 12 H135 au troisième trimestre. Les prises de commandes d’Airbus Defence and Space représentent une valeur totale de 6,1 milliards d’euros. Celles du troisième trimestre ont été soutenues par plusieurs contrats clés remportés par la division Space Systems.

Voir la présentation des résultats d’Airbus