Sélectionner une page

Airbus va adapter l’Eurofighter au combat électronique

Airbus va adapter l’Eurofighter au combat électronique

Airbus Defence and Space va équiper quinze Eurofighter allemands avec des systèmes développés par Saab et Northrop Grumman pour la guerre électronique. L’Eurofighter EK doit être certifié par l’OTAN d’ici 2030 et remplacera l’actuel Tornado ECR.

L’Eurofighter EK (Elektronischer Kampf), la version de l’avion de combat européen dédiée à la guerre électronique, est lancé. Dans un communiqué, Airbus Defence and Space a annoncé que, suite à la récente approbation parlementaire de la commission du budget allemande, 15 Eurofighter allemands seront équipés pour le combat électronique. Ils disposeront notamment d’un système de localisation d’émetteurs et d’autoprotection de l’équipementier suédois Saab, ainsi que de missiles anti-radar AARGM de la société américaine Northrop Grumman.
L’Eurofighter EK doit être certifié par l’OTAN d’ici 2030 et remplacera alors le Tornado dans les missions SEAD (Suppression of Enemy Air Defence) de suppression des défenses aériennes ennemies.

© Airbus Defence and Space

« La guerre électronique et la reconnaissance sont une exigence importante de l’OTAN car les conflits actuels et la situation de sécurité actuelle montrent à quel point ces deux capacités sont importantes, constate Michael Schöllhorn, Pdg d’Airbus Defence and Space. À cet égard, la décision du gouvernement allemand d’inclure une capacité aussi importante que la guerre électronique dans le spectre opérationnel déjà large des capacités de l’Eurofighter, est une mesure important, d’autant qu’elle renforcera la souveraineté et l’autonomie européennes. »

Avec cette décision de l’Allemagne, l’Eurofighter EK est désormais officiellement désigné comme le successeur de l’actuel Tornado ECR (Electronic Combat/Reconnaissance). Reste désormais à signer la commande officielle pour intégrer les solutions techniques sélectionnées dans l’Eurofighter. Le contrat entre le groupe Eurofighter, agissant en tant que maître d’œuvre, et Netma (NATO Eurofighter and Tornado Management Agency) devrait être signé avant la fin de l’année.

Grâce au système de localisation d’émetteurs de Saab et au missile guidé anti-radar (AARGM) de Northrop Grumman, l’Eurofighter EK sera capable de détecter, localiser et désactiver les radars anti-aériens. De plus, la solution Saab dispose de brouilleurs qui améliorent l’autoprotection de l’Eurofighter EK. L’avion embarquera également des technologies développées par des PME et une start-up, notamment une solution d’IA qui permet d’analyser les données radar à bord et de déterminer rapidement des mesures d’autoprotection précises à prendre.

Airbus travaille actuellement avec le bureau d’approvisionnement BAAINBw, l’armée de l’air allemande et le bureau de l’aviation de la Bundeswehr sur un calendrier détaillé pour la mise en œuvre des solutions EK sélectionnées dans les 15 Eurofighter concernés par ce programme.

© Airbus Defence and Space

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

février 2024
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This