Le spécialiste du conseil en ingénierie et services R&D Akka a confirmé fin décembre avoir lancé une procédure d’information consultation des instances représentatives du personnel en France qui devrait déboucher sur la mise en œuvre d’un plan de restructuration adapté à la charge actuelle de la société dans un secteur aéronautique où la reprise ne se matérialise pas.

A ce stade les discussions avec les partenaires sociaux portent sur la suppression d’environ 900 postes, principalement dans la région Occitanie. Toutefois, le groupe continue en parallèle de tout mettre en œuvre pour trouver des solutions à la sévérité de la crise actuelle dans ce secteur et sauvegarder ainsi un maximum d’emplois. Ainsi le plan de formation dans le domaine du digital, dit plan d’upskilling, lancé au mois de septembre a ainsi d’ores et déjà permis de former 450 personnes en France, et de pérenniser ainsi autant d’emplois. Akka continue de travailler sur un certain nombre de projets innovants, actuellement en phase de définition, qui pourraient permettre de sauvegarder une centaine d’emplois supplémentaires s’ils venaient à aboutir.

Les diverses démarches qu’Akka entreprend visent à maintenir dans l’emploi un maximum de compétences et savoir-faire et à les repositionner sur des offres à plus forte valeur ajoutée, comme le groupe l’a fait en Allemagne. En effet, le plan social mis en œuvre en Allemagne a finalement conduit à 800 suppressions de postes, tandis que 450 personnes ont bénéficié du plan de formation, alors que 1250 suppressions de postes avaient initialement été envisagées.

Sur les neuf premiers mois de 2020, Akka a réalisé un chiffre d’affaires mondial de 1129 M€, dont 31% dans l’aéronautique.

Fondé en 1984, Akka est un leader européen du conseil en ingénierie et services R&D dans les secteurs de la mobilité. Akka accompagne les industriels des secteurs automobile, aéronautique, ferroviaire et life sciences sur l’ensemble du cycle de vie de leurs produits, en mettant à leur service son expertise des technologies digitales (IA, ADAS, IoT, Big data, robotique, informatique embarquée, machine learning, etc.). Employ        ant environ 22 000 collaborateurs dans le monde, le groupe a enregistré en 2019 un chiffre d’affaires de 1,8 milliard d’euros. A l’issue de l’offre publique d’achat amicale sur Data Respons lancée en janvier 2020, AKKA détient également 100% du capital de Data Respons, un spécialiste norvégien du numérique avec une forte expertise dans le développement logiciel, les services R&D ainsi que les systèmes embarqués et des solutions IoT.