Le torchon brûle entre Analog Devices et Xilinx. Analog Devices annonce avoir déposé une action en contrefaçon de brevet contre Xilinx, accusant ce dernier d’une utilisation non autorisée de plusieurs brevets d’ADI relatifs à la technologie des convertisseurs dans au moins deux des produits High End Zynq UltraScale + RFSoC de Xilinx.

« Analog Devices est un leader du marché des technologies de circuits intégrés analogiques, à signaux mixtes et de puissance et possède l’un des principaux portefeuilles de brevets de l’industrie des semiconducteurs. Nous avons bâti cette position de leader mondial grâce au travail assidu de nos employés tout au long des 55 ans d’histoire de notre entreprise et à nos investissements continus en recherche et développement qui ont totalisé plus d’un milliard de dollars au cours du dernier exercice », a déclaré Larry Weiss, vice-président et avocat général d’Analog Devices.

« Le 5 décembre 2019, une action en contrefaçon de brevet a été déposée par Analog Devices contre Xilinx et notre Zynq UltraScale + RFSoC. Nous avons l’intention de nous défendre vigoureusement contre cette accusation. Xilinx a une histoire de création de technologies pionnières s’étalant sur plusieurs décennies. Nous avons créé ce que beaucoup pensaient impossible à réaliser avec l’introduction de Zynq UltraScale + RFSoC. Dans le cadre de son procès en matière de brevets, Analog Devices a choisi les tribunaux plutôt que de rivaliser sur le marché », rétorque le fabricant de FPGA, qui se définit comme un leader de l’informatique adaptative et intelligente.

Le procès, déposé auprès du tribunal de district des États-Unis pour le district du Delaware, demande des dommages-intérêts et une injonction qui empêche Xilinx de vendre des produits qui enfreignent les brevets d’ADI.

La plainte peut être consultée ICI