La start-up grenobloise Apix Analytics a annoncé le 20 juillet un nouveau tour de table de 5 millions d’euros auprès de ses actionnaires historiques (*). Apix Analytics a été créée en 2014 pour apporter une technologie de rupture sur le marché de l’analyse des gaz et des liquides, après 8 ans de recherche collaborative entre le CEA (France) et Caltech (Californie) sur les nanotechnologies.

La percée technologique est l’invention d’un détecteur universel basé sur un système nano électromécanique (NEMS) appelé NGD (Nano Gravimetric Detector). Il s’agit d’un composant en silicium polyvalent avec tous les avantages qui y sont attachés : petit, faible puissance, ultra-sensible, robuste, bon marché, longue durée de vie, sans consommable, à faible impact. Le micro-chromatographe d’Apix Analytics, à base de NGD, remplace les solutions conventionnelles qui nécessitent la plupart du temps que les échantillons à analyser soient transportés dans un laboratoire spécialisé ou dans un abri protégé et coûteux.

Les clients d’Apix Analytics peuvent analyser des échantillons de gaz ou de liquides, allant de l’hydrogène (le plus léger) aux huiles lourdes (jusqu’à quarante atomes de carbone) dans le même système et directement sur site, y compris dans les zones explosives. Cela permettra aux clients d’Apix d’optimiser efficacement leurs processus en temps réel, de réduire leurs émissions polluantes, d’analyser la qualité de l’air ou de l’eau et de réduire considérablement la logistique pour manipuler les échantillons à analyser. Des économies drastiques d’investissement et d’exploitation sont donc à la clé.

Un marché de 6 milliards d’euros

Le marché de la chromatographie pèse plus de 6 milliards d’euros. Apix Analytics a lancé une gamme de produits principalement destiné au marché du gaz naturel, avec un chiffre d’affaires de près de 2 millions d’euros en 2019. Cette levée de fonds va permettre à l’entreprise, qui a déjà séduit des grands noms de l’industrie française et internationales comme Total, Air Liquide, Regas en Italie ou encore Goldcard en Chine, de financer son développement en Europe, en Chine et au Moyen-Orient en priorité.

« Grâce à sa capacité d’innovation, ma conviction est qu’APIX va rapidement devenir un des leaders de la chromatographie gazeuse et liquide sur les marchés en pleine croissance de l’analyse industrielle et environnementale. En s’appuyant sur ses premiers succès commerciaux déjà enregistrés en Europe et en Asie, nous allons vigoureusement accélérer le développement commercial de la société à l’international », escompte Eric Laporte, directeur général d’Apix Analytics.

Apix Analytics, société basée à Grenoble (38), avec une équipe de 25 personnes, développe et commercialise une nouvelle génération d’analyseurs multi-gaz en rupture avec les technologies conventionnelles pour des applications industrielles (suivi de procédé, mesure de la qualité des gaz, pétrochimie…) et environnementales (pollutions, émissions de composés organiques volatiles…). Avec ses systèmes miniaturisés, via l’intégration des fonctions clefs de la chromatographie en phase gazeuse, Apix Analytics sort les analyseurs haute performance des laboratoires pour les amener directement sur site pour des mesures en ligne et en temps réel.

(*) Le Fonds Ecotechnologies du Programme d’investissements d’avenir (PIA) géré pour le compte de l’Etat par Bpifrance, Demeter, Supernova Invest, KREAXI, Engie New Ventures, ALIAD (Air Liquide Venture Capital), BNP Paribas Développement, BNP Paribas et Banque Populaire Aura.