Bioenzymatic Fuel Cells (BeFC) a annoncé le 24 juillet avoir levé 3 millions d’euros pour développer une source d’énergie durable à base de papiers et d’enzymes. Issu de plusieurs années de recherches académiques, BeFC est l’inventeur de piles à biocarburants écologiques ou biopiles enzymatiques à base de papiers et d’enzymes.

Les piles BeFC, qui ont un faible impact environnemental, s’inscrivent dans la transition énergétique. Cette start-up expose sa volonté de devenir un acteur global du développement durable en industrialisant, à grande échelle, une famille de biopiles sur ses futures lignes de production. BeFC a levé 3 millions d’euros auprès de Demeter, BNP Paribas Développement et Supernova Invest, des investisseurs engagés avec la start-up grenobloise depuis sa création. Des fonds publics ont aussi été levés auprès de Bpifrance (prix i-Lab 2020).

 « Nous sommes ravis d’avoir réalisé cette première levée de fonds auprès d’investisseurs qui partagent notre vision d’une source d’énergie durable. Toute l’équipe BeFC est très enthousiaste à l’idée de présenter cette technologie innovante au public, par l’intermédiaire de nos partenaires et de nos clients avant-gardistes », souligne Jules Hammond, CEO de BeFC.

BeFC a inventé des piles à biocarburants écologiques, à base de papier, ultra-minces, flexibles et miniatures. Cette technologie utilise des catalyseurs biologiques pour convertir en électricité des substrats naturels comme le glucose et l’oxygène. Les piles peuvent être activées à partir d’un fluide, tel que des fluides environnementaux ou biologiques. De plus, elles ne contiennent pas de produits chimiques dangereux ou polluants pour l’environnement et ne perturbent pas les filières de recyclage existantes.

La technologie BeFC est adaptée aux applications à faible puissance où les données des capteurs sont collectées et traitées de manière quasi continue, puis transmises par intermittence via des protocoles sans fil. Les produits BeFC peuvent alimenter de nombreux dispositifs électroniques : des microprocesseurs aux communications sans fil de basse énergie (LoRa, Bluetooth, WiFi…). Ainsi, les produits BeFC s’inscrivent dans le développement de marchés comme celui des dispositifs médicaux jetables ou celui de la logistique connectée. En effet, l’intégration de l’électronique dans les dispositifs jetables, dont les dispositifs médicaux portables, est devenue de plus en plus importante. Le choix d’une source d’énergie est souvent un frein à la diffusion des dispositifs à usage unique ou à patient unique. BeFC permet non seulement de remplacer les batteries pour les applications existantes, mais aussi d’ouvrir des perspectives pour des applications futures telles que la surveillance de la santé, les suivis logistiques ainsi que les applications IoT.

 

BeFC est le fruit de la collaboration d’une équipe pluridisciplinaire d’experts. La levée de fonds permettra notamment de construire la ligne de production dans la région grenobloise. L’équipe en plein essor se concentre parallèlement sur la R&D et sur l’acquisition de contrats de co-développement avec des grands groupes industriels.