Les nouvelles ne sont pas bonnes concernant une éventuelle détente sur les délais d’approvisionnement en composants et sur les prix. Une série d’articles publiés ces derniers jours par le quotidien  taïwanais DigiTimes envoie plutôt des signaux négatifs pour les acheteurs concernant les résistances, les condensateurs et les mémoires.

Ainsi, DigiTimes rapporte que certains fabricants locaux de résistances n’ont pas hésité à augmenter de 100% leurs prix dans le cadre de demandes de cotations pour certaines spécifications de résistances en situation de graves difficultés d’approvisionnement. Et les clients n’auraient pas d’autre choix que d’accepter ces conditions, car ils peuvent difficilement trouver des résistances moins chères avec d’autres sources à l’étranger. Chilisin Electronics, Ralec Electronic, Yageo, LIZ Electronics, Royal Electronic, Viking Tech et Walsin Technology auraient ainsi augmenté le prix de leurs résistances, rapporte DigiTimes.  Les difficultés d’approvisionnement en résistances pavés se sont fait sentir dans la seconde moitié de 2017, quand les clients se sont précipités pour augmenter leurs stocks en prévision d’éventuelles hausses de prix, rappelle le quotidien taïwanais. Quant aux  condensateurs MLCC, qui étaient en rupture de stock tout au long de 2017, les prix restent orientés à la hausse en 2018, mais à un rythme plus lent que l’année précédente.

Les composants passifs, -condensateurs MLCC, résistances et inductances, sont tous des produits peu coûteux. Même avec une hausse élevée de leurs prix, leur part dans la nomenclature d’un appareil électronique grand public reste relativement faible. Il est donc difficile pour les acheteurs de rejeter ces hausses de prix, analsye le quotidien.

Dans un autre article, DigiTimes souligne que Murata aurait récemment augmenté les prix d’une partie de ses condensateurs céramiques multicouches (MLCC) d’usage général, tout en réduisant la capacité de production de ses lignes de produits conventionnels. Car le groupe japonais entendrait se concentrer davantage sur les MLCC avancés, de petite taille et de haute performance. Depuis le second semestre 2017, les fabricants de condensateurs MLCC, y compris les Taïwanais Yageo et Walsin, ont à plusieurs reprises relevés leurs prix pour des références en tension d’approvisionnement. Selon les observateurs de l’industrie, les prix de ces MLCC de type général devraient ainsi continuer d’augmenter en 2018 et les difficultés d’approvisionnement persister. D’autant que Yageo et Walsin ont récemment indiqué leur volonté de se focaliser davantage sur les produits de niche à plus forte marge, rappelle DigiTimes.

Enfin dans les mémoires, DigiTimes soutient que la production mondiale de Drams devrait croître en valeur de plus de 30% pour atteindre 96 milliards de dollars en 2018 et que les prix devraient augmenter de 5% à 10% au premier semestre, en raison de la forte demande en provennace des serveurs pour centres de données et des smartphones.

Voir les différents articles publiés par DigiTimes :

DRAM prices may rise 5-10% on datacenter demand in 1H18

Chip resistor makers hike quotes by 100% amid supply shortfall

Murata raises prices for conventional MLCC