Sélectionner une page

Armor crée une activité de films ultra-minces pour objets connectés

Armor crée une activité de films ultra-minces pour objets connectés

Armor, ETI française spécialisée dans les encres industrielles, poursuit la diversification de ses activités et annonce le lancement de films enduits high-tech pour de nouvelles applications dont, dans un premier temps, les objets connectés. Armor vise pour cette nouvelle activité les marchés de l’énergie (stockage, transport, conversion), de l’électronique flexible et imprimée (composants, systèmes), des adhésifs, de l’habitat et des nouvelles technologies telles que les vêtements et objets connectés et intelligents.

Armor-070716Cette activité nouvelle s’appuie sur l’expertise du groupe en matière de formulation de polymères en voie liquide et d’enduction de très haute précision. Son savoir-faire process et ses équipements industriels lui permettent d’offrir des solutions personnalisables à grande échelle pour ses clients.

« Nous visons les marchés de l’énergie (stockage, transport, conversion), de l’électronique flexible et imprimée (composants, systèmes), des adhésifs, de l’habitat et des nouvelles technologies telles que les vêtements et objets connectés et intelligents », explique Hubert de Boisredon, p-dg d’Armor.

Un premier partenariat avec Novasentis

Novasentis est une start-up californienne pionnière dans le développement d’actionneurs haptiques, destinés notamment à des applications électroniques portables. Les capteurs développés par Novasentis transfèrent de l’information sous forme de sensations tactiles, mouvements ou vibrations, par exemple lors d’un signal d’appel téléphonique ressenti au poignet par un bracelet connecté.

Novasensis-070716Le propre de la technologie Novasentis porte sur la création d’actionneurs : des films très fins qui favorisent une plus grande facilité d’intégration et offrent une large palette de sensations optimisant la communication entre l’homme et l’objet. Dans le secteur en pleine croissance des objets intelligents, les informations reçues des bracelets ou montres connectés sont souvent confuses ou insuffisantes en raison de l’irrégularité ou du manque de sensibilité des connections. Seule une conception de films extrêmement minces, flexibles et confortables permet d’offrir une sensation tactile différente pour chaque type d’interaction, explique l’entreprise. C’est là que le savoir-faire d’Armor entre en jeu pour fabriquer à grande échelle des films techniques minces adaptés à des actionneurs haptiques extrêmement réactifs, capables d’émettre des signaux distincts selon les informations reçues. Ces actionneurs seront incorporés dans des montres connectées afin de permettre une qualité de sensation tactile bien supérieure aux actionneurs actuels en transmettant, par exemple, une sensation giratoire.

« Nous cherchions un partenaire pour nous aider à développer nos actionneurs haptiques pour le marché des objets électroniques portables. Le savoir-faire d’Armor dans l’enduction « roll to roll » de films de haute performance nous a conduits à nous rapprocher », commente François Jeanneau, p-dg de Novasentis (*).

Les deux sociétés travaillent ensemble depuis plusieurs mois et ont réalisé avec succès les premiers prototypes. La production démarrera début 2017. Armor continue de travailler sur d’autres projets et applications dans le cadre de sa nouvelle activité.

Armor est leader mondial dans l’enduction de rubans transfert thermique pour l’impression sur emballage et sur étiquettes code-barres, leader européen de la production de cartouches jet d’encre en Europe et N°1 de la vente de cartouches laser remanufacturées en France. Ses 1850 collaborateurs sont répartis dans 24 sites industriels et logistiques sur tous les continents du monde, dont 724 en France. Le groupe a réalisé en 2015 en chiffre d’affaires de 240M€, dont 80% à l’export.

Pour accompagner son développement, Armor a continuellement amélioré son expertise dans la technologie d’enduction de haute précision sur films minces. Ce savoir-faire appliqué dès les années 1990 aux rubans transfert thermique pour impression des codes-barres a ensuite permis d’ouvrir ces dernières années une première diversification d’Armor dans le domaine des énergies renouvelables. D’abord avec les films photovoltaïques souples et minces, puis les collecteurs de courant pour batteries électriques. Armor a annoncé en octobre 2015 un investissement de 35 millions d’euros en France en faveur du développement de ses activités énergies renouvelables.

(*) On ne sait pour l’heure si le partenariat avec Armor se substitue ou s’ajoute à celui que Novasentis avait conclu en avril dernier avec le fabricant américain de condensateurs Kemet (voir notre article).

 

 

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This