Lors de la réunion du comité exécutif du Conseil national de l’industrie (CNI), le Premier ministre a annoncé la sélection des 24 premiers projets soutenus par les fonds de soutien à la modernisation des filières automobile et aéronautique. Une liste où figurent quelques entreprises d’électronique.

Ces 24 premiers projets représentent plus de 15 millions d’euros de subventions sur l’enveloppe globale de 300 millions d’euros, et permettront pour les entreprises concernées de diversifier leur activité, de moderniser et automatiser leurs procédés de fabrication, de diminuer l’impact de leur activité sur l’environnement ou encore de développer de nouveaux procédés. D’ici la fin de l’année, de nombreux autres projets seront soutenus dans l’ensemble des territoires.

Rappelons que le fonds de soutien aux investissements de modernisation de la filière automobile est doté de 200 millions d’euros en 2020, et de 600 millions d’euros sur trois ans. Il vise à aider les entreprises à gagner en compétitivité, par une accélération des investissements d’automatisation et de numérisation de leurs procédés industriels. Suite à l’Appel à Manifestation d’Intérêt lancé auprès de toutes les entreprises de la filière du 23 juin dernier au 31 juillet derniers, plus de 540 projets à haut potentiel ont été recensés.

Doté de 100 millions en 2020 et de 300 millions sur trois ans, le fonds de modernisation, de diversification et de verdissement des procédés de la filière aéronautique doit, quant à lui, permettre aux acteurs de la filière aéronautique de rebondir en développant des chaînes de valeur d’avenir ou stratégiques afin de sortir de la crise par le haut, en préservant leurs compétences et en préparant l’avion vert du futur. Suite à l’Appel à Manifestation d’Intérêt lancé auprès de toutes les entreprises de la filière du 23 juin au 31 juillet derniers, plus de 760 dossiers ont été déposés.

Voici quelques exemples de projets retenus qui concernent la profession :

  • Projet « VEBA » | Cimulec | Ennery – Région Grand-Est

Cimulec est une PME de la région de Metz, spécialisée dans les circuits imprimés. Le projet doit permettre à l’entreprise d’acquérir et de déployer en production la technologie d’impression numérique additive pour la réalisation d’un vernis épargne brasure sur les circuits imprimés. Cette technologie innovante va améliorer la performance environnementale, réduire les risques pour la santé des salariés, contribuer à une meilleure qualité des produits et apporter une plus grande flexibilité et réactivité pour les clients de l’entreprise.

  • Projet « SALOMON » | Axon Cable | Montmirail – Région Grand-Est

PME de la Marne, Axon Cable, est leader dans les connexions et liaisons sur mesure. L’entreprise a pour objectif de créer une nouvelle gamme de câbles et fils coaxiaux rubanés à qualité aéronautique, plus fiables et plus performants que les câbles actuels. Les rubans seront produits en partant de poudre PTFE

(Polytétrafluoroéthylène). L’entreprise doit pour cela moderniser son outil de production, avec un process davantage digitalisé, et cela permettra également d’améliorer la performance environnementale du site.

  • Projet « IRMA » | Oxytronic | Aubagne – Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur

Oxytronic est une PME de la région marseillaise, spécialisée dans la conception et fabrication d’équipements électroniques embarqués avec une compétence reconnue en Interface Homme Machine. Le projet concerne le développement de la fabrication des circuits imprimés vierges, permettant de se positionner sur de nouveaux marchés, incluant hors aéronautique, de gagner en compétitivité, en flexibilité et en maîtrise de la qualité.

  • Projet E4V_LEV | E4V | Le Mans – Région Pays de La Loire

E4V « Energy for vehicles » (94 personnes) conçoit et fabrique des solutions batteries Lithium-ion – Phosphate de fer pour apporter des solutions fiables, sûres, performantes et durables aux constructeurs de véhicules électriques légers. Le projet est d’automatiser une partie de la production pour améliorer la capacité et la compétitivité du site dans une démarche de relocalisation et de développement de nouvelles gammes de produits.

  • Projet « LEAD SCREW » | Lisi Automotive Former | Delle – Région Bourgogne-Franche-Comté

L’usine Lisi Automotive Former de Delle située dans le Territoire de Belfort est un site fournisseur de référence pour les vis de moteur thermique essence et diesel pour les constructeurs européens. Face au déclin des moteurs thermiques et dans le cadre de la montée en puissance de l’électrification des véhicules, un projet de diversification de l’offre produit du site cible une nouvelle famille à fort potentiel : les composants utilisés pour la transmission de puissance d’un moteur électrique vers un organe de confort de l’habitacle du véhicule du futur. Les moyens de production dédiés à ce projet s’inscrivent dans une démarche de modernisation des outils de production du site et du projet de transformation « Delle du futur » entamée depuis trois ans. Ces investissements permettront au site de devenir une usine 4.0. Par ailleurs, le projet permettra de localiser la chaine de valeur des véhicules électriques en France.

Les entreprises qui souhaitent déposer un projet peuvent le faire via un appel à projet (AAP) ouvert jusqu’au 17 novembre prochain.