Sélectionner une page

Bosch quantifie les bienfaits de la voiture connectée à l’horizon 2025

Bosch quantifie les bienfaits de la voiture connectée à l’horizon 2025

Sauver des vies et éviter les accidents : telle est la feuille de route de la voiture connectée à l’horizon 2025. Aux côtés de l’institut de recherche Prognos, l’équipementier automobile Bosch s’est projeté dans l’avenir et a évalué ce que les véhicules connectés seront en mesure de faire avec des technologies qui seront d’ici là largement répandues, telles que la conduite hautement automatisée, l’assistant de freinage d’urgence ou encore l’intégration du smartphone.

L’étude, qui porte sur l’Allemagne, les Etats-Unis et la Chine, a montré qu’en 2025, les implications de l’interconnexion auront des effets perceptibles sur chaque automobiliste. « Dans notre société, les ordinateurs, les smartphones et internet font aujourd’hui partie intégrante de nos vies. Il en sera de même des voitures connectées en 2025 », assure Dirk Hoheisel, membre du Directoire de Robert Bosch.

Voici un aperçu des principaux enseignements de l’étude :

En 2025, les systèmes d’assistance connectés pourront sauver plus de 11 000 vies, dont 300 en Allemagne (Etats-Unis : 4000, Chine : 7000). De plus, plus de 260 000 accidents occasionnant des blessures corporelles (Allemagne : 30 000, Etats-Unis : 210 000, Chine : 20 000) pourront être évités chaque année, soit l’équivalent du nombre d’accidents enregistrés à Berlin sur une période de deux ans.

Les automobilistes allemands qui parcourent de nombreux kilomètres chaque année pourront, grâce à la conduite automatisée, économiser 95 heures par an, pour se distraire ou se cultiver au lieu de s’énerver dans les embouteillages.

Les technologies de stationnement connectées pourraient permettre d’économiser 480 millions de kilomètres de trajet. En recherchant une place de stationnement, les voitures peuvent par exemple signaler les emplacements disponibles et guider les automobilistes directement vers ces emplacements. En moyenne, les automobilistes allemands parcourent aujourd’hui un kilomètre à la recherche d’une place de stationnement, venant ainsi grossir le trafic et ajouter aux émissions polluantes.

Les systèmes d’assistance connectés permettront d’économiser jusqu’à 4,43 milliards d’euros en coûts de matériel et de dommages. Sur les 450 millions d’euros économisés en Allemagne (Etats-Unis : 3,6 milliards de dollars, Chine : 380 millions de dollars), 100 millions d’euros sont dus à la seule intégration du smartphone. Avec à la clé des économies substantielles pour les compagnies d’assurances, et donc pour le porte-monnaie de chaque propriétaire de voiture.

Le parc national de la Forêt Noire stocke en trois ans 400 000 tonnes de CO2, soit l’équivalent de ce que les fonctions de mobilité connectée permettront d’économiser en 2025. Ce gain s’explique par le fait que les véhicules hautement automatisés consomment moins de carburant, et que les technologies simplifiant la recherche d’une place de stationnement réduisent le trafic, et donc les émissions associées.

Bosch et Prognos ont examiné au total douze technologies appliquées au transport privé de personnes et leur diffusion, avant de déterminer les effets qui en résulteront d’ici 2025 en Allemagne, aux Etats-Unis et dans les grandes conurbations chinoises, à l’aide de calculs modélisés. Le modèle est basé sur des statistiques internationales sur le développement des flottes de véhicules, les données d’accidentologie et l’état actuel des recherches, ainsi que sur des estimations des experts de Bosch et de Prognos.

Consulter l’étude « Connected Car Effect 2025 »

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This