La Commission européenne a autorisé sans condition, en vertu du règlement de l’UE sur les concentrations, le projet d’acquisition d’Osram par AMS. La Commission est parvenue à la conclusion que l’opération ne poserait aucun problème de concurrence au sein de l’Espace économique européen.

L’Autrichien AMS et l’Allemand Osram fournissent des capteurs optiques, dont certains capteurs de luminosité et diodes laser pour l’électronique grand public, les secteurs automobile, industriel et médical et d’autres marchés, dans le monde entier. L’opération déboucherait sur la réunion des solutions et des technologies proposées par les deux entreprises dans le domaine des semiconducteurs optiques.

Durant son enquête, la Commission a reçu les contributions d’un grand nombre de concurrents et de clients d’Osram et d’AMS, parmi lesquels des fabricants d’équipement électronique grand public et d’équipements automobiles.

Sur la base de son examen préliminaire, la Commission a constaté que l’opération, telle que notifiée, n’aurait pas pour effet de limiter considérablement la concurrence directe entre les entreprises sur les marchés des semiconducteurs optiques. Notamment les entreprises détiennent des parts de marché faibles à modérées en ce qui concerne certains types de capteurs de luminosité et de diodes laser, pour lesquels leurs offres se chevauchent, et plusieurs concurrents proposent des alternatives viables aux produits des entreprises, et les barrières à l’entrée ne semblent pas empêcher l’apparition de nouveaux acteurs, constate la Commission. L’évolution rapide des produits, la dynamique du marché, ainsi que des acheteurs exigeants, ne permettent pas aux entreprises d’exercer un pouvoir de marché significatif, conclut l’enquête. La Commission est par conséquent parvenue à la conclusion que l’opération ne poserait pas de problèmes de concurrence dans l’EEE et l’a autorisée sans condition.

Par conséquent, AMS compte boucler l’opération le 9 juillet, l’Autrichien détiendra alors 69% des actions d’Osram. Le fabricant autrichien de semiconducteurs et de capteurs est déjà le principal actionnaire d’Osram avec une participation directe de 19,99%.

Osram, basée à Munich, est une société de haute technologie dont l’histoire remonte à plus de 110 ans. Principalement axés sur les technologies à base de semiconducteurs, ses produits sont utilisés dans des applications diverses, allant de la réalité virtuelle à la conduite autonome, des smartphones aux solutions d’éclairage intelligentes et connectées dans les bâtiments et les villes. Au cours son exercice fiscal 2019 clos fin septembre, le chiffre d’affaires d’Osram a chuté de 13,1% à 3,5 milliards d’euros, principalement en raison de la faiblesse de l’industrie automobile et de la Chine. Le groupe allemand a affich’ une perte nette de 343 M€, contre un bénéfice de 188 M€ lors de l’’exercice précédent.

Basée en Autriche, AMS a réalisé un chiffre d’affaires de 2,09 milliards de dollars en 2019, soit une progression fulgurante de 32% par rapport à 2018, pour un bénéfice net de 331,6 M$. L’entreprise emploie quelque 8500 personnes et sert plus de 8000 clients dans le monde entier.

Présentation de l’offre de rachat d’AMS