Le cabinet d’études taïwanais DigiTimes Research réduit très fortement sa prévision concernant les livraisons de PC portables au 1er trimestre : alors qu’il prévoyait initialement une chute séquentielle saisonnière de 17%, DigiTimes Research table désormais sur un effondrement des livraisons de notebooks de 29% à 36% par rapport au 4e trimestre 2019. En cause : le coronavirus.

De graves pénuries de main-d’œuvre et de composants et une logistique à l’arrêt résultant de l’épidémie de coronavirus font dérailler la chaîne d’approvisionnement en Chine, qui contrôle plus de 90% de la production mondiale d’ordinateurs portables, souligne DigiTimes Research.

Les fabricants en sous-traitance ODM des ordinateurs portables sont durement touchés par l’épidémie, car le taux d’utilisation des capacités de production de leurs usines en Chine peut tomber à seulement 30% en raison de la lenteur des retours au travail des employés, et de la lenteur de la reprise de la production chez les fournisseurs de composants non essentiels pour lesquels les sous-traitants ODM disposent généralement de faibles niveaux de stocks. Dans le même temps, les transports pour la livraison des approvisionnements et l’expédition des produits finis sont frappés par des contrôles de circulation stricts, le manque de chauffeurs ou une quarantaine de 14 jours sur les expéditions inter-provinces.

Même Apple avertit sur ses résultats !

Apple lui-même, malgré son statut de méga-client, a été contraint de publier hier un avertissement sur ses résultats. « Le travail commence à reprendre vers mais nous assistons à un retour à des conditions normales plus lent que prévu. Par conséquent, nous ne prévoyons pas respecter les prévisions de revenus que nous avons fournies pour le trimestre de mars en raison de deux facteurs principaux. La première est que l’offre mondiale d’iPhone sera temporairement limitée. Bien que nos sites partenaires de fabrication d’iPhone soient situés en dehors de la province du Hubei – et bien que toutes ces installations aient rouvert – elles progressent plus lentement que prévu. Ces pénuries d’iPhone affecteront temporairement les revenus du monde entier. La seconde est que la demande de nos produits en Chine a été affectée. Tous nos magasins en Chine et bon nombre de nos magasins partenaires ont été fermés. De plus, les magasins ouverts fonctionnent à des heures réduites et avec un trafic client très faible », avertit la firme de Cupertino. En dehors de la Chine, la demande des clients d’Apple a été forte à ce jour et conforme à ses attentes.