Texas Instruments ouvre le bal des résultats trimestriels en semiconducteurs avec un quatrième trimestre de baisse de suite en variation annuelle et prévoit un nouveau recul pour le quatrième trimestre.

« Si l’on examine 30 ans d’histoire en semiconducteurs, les cycles peuvent varier considérablement, mais connaissent généralement quatre à cinq trimestres de baisse en glissement annuel avant de retrouver une croissance positive. Nous avons déjà indiqué que les tensions commerciales actuelles pourraient avoir une incidence sur la profondeur et la durée d’un cycle. Un nombre croissant de rapports font état de faiblesses macroéconomiques, les tensions commerciales en étant le principal facteur. Dans cette optique, la faiblesse constatée au troisième trimestre a été généralisée dans tous les marchés et dans la plupart des secteurs », commente le fabricant américain.

Au troisième trimestre, Texas Instruments a ainsi réalisé un chiffre d’affaires de 3,77 milliards de dollars, en baisse de 11% par rapport au troisième trimestre 2018. TI souligne un affaiblissement de la demande sur la plupart de ses marchés. Pour le trimestre en cours, TI prévoit un recul séquentiel de son chiffre d’affaires qui devrait être compris entre 3,07 et 3,33 milliards de dollars.

71% de ses ventes trimestrielles ont été réalisées par sa division circuits analogiques (-8% sur un an, à 2674 M$) et 19% pour sa division processeurs embarqués (processeurs, microcontrôleurs) dont les ventes ont chuté de 19%, à 724 M$, par rapport au troisième trimestre 2018.

Son bénéfice d’exploitation a chuté de 18% sur un an, à 1589 M$, tandis que son bénéfice net a reculé de 9%, à 1425 M$, contre 1570 M$ au troisième trimestre 2018.