Sélectionner une page

Dassault se prépare à tripler la cadence de production du Rafale

Dassault se prépare à tripler la cadence de production du Rafale

Dans un entretien accordé au quotidien régional Sud-Ouest, Eric Trappier, p-dg de Dassault Aviation, révèle qu’il va tripler la cadence de production du Rafale d’ici à 2018, si le troisième contrat à l’export avec l’Inde est confirmé. Annoncée en comité central d’entreprise, cette décision va se répercuter sur toute la chaîne de sous-traitants de l’avion de combat.

Trappier-230915Rappelons que 7000 salariés travaillent sur le Rafale chez Dassault Aviation, Thales, Safran et dans les 500 entreprises sous-traitantes. En particulier, Thales fournit de nombreux équipements et systèmes pour le Rafale, qui représentent environ 25% de leur valeur totale de l’avion de combat.

« J’ai décidé, en anticipation des contrats à venir, qui remplacent en la reportant la fabrication pour l’armée française, de nous préparer à la cadence 3 de la fabrication du Rafale d’ici à 2018. Nous réviserons notre objectif si le troisième contrat ne venait pas. Mais nous nous lançons », affirme sans détours le p-dg au quotidien Ouest-France (voir article).

Actuellement, le Rafale est produit à raison d’un appareil par mois (11 avions par an). Dassault se prépare à passer à 3 appareils par mois d’ici à 2018, pour répondre aux commandes à l’export. Depuis le début de l’année, l’Egypte a passé une commande ferme de 24 avions Rafale dont les premiers ont été livrés cet été, et le Qatar s’est également engagé pour 24 appareils. L’Inde, de son côté, a passé une commande de 36 appareils, mais qui n’est pas encore finalisée. Eric Trappier a bon espoir de conclure avant la fin de l’année, voire d’engranger un quatrième contrat à l’export. Près de 140 Rafale ont déjà été livrés sur les 180 commandés ferme par la France.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This