Sélectionner une page

Des circuits imprimés recyclables et biodégradables ? C’est possible !

Des circuits imprimés recyclables et biodégradables ? C’est possible !

Infineon utilise des PCB à base de fibres naturelles, développés par Jiva Materials, pour réduire les déchets électroniques et l’empreinte carbone de ses cartes de démonstration et d’évaluation.

Alors que la filière électronique cherche de plus en plus à réduire son empreinte carbone et à promouvoir la durabilité, Infineon Technologies a décidé de fabriquer certaines de ses cartes de démonstration et d’évaluation à partir de circuits imprimés recyclés et biodégradables . Ces PCB d’un nouveau genre sont réalisés à base de fibres naturelles dont l’empreinte carbone s’avère bien inférieure à celle des fibres de verre des circuits imprimés traditionnels.

@ Infineon Technologies

Dans ces PCB baptisés Soluboard et développés par la start-up britannique Jiva Materials, la structure organique est enfermée dans un polymère non toxique qui se dissout lorsqu’il est immergé dans de l’eau chaude, ne laissant ainsi que des matières organiques compostables (photo ci-dessous). De quoi non seulement éliminer les déchets de PCB, mais aussi récupérer facilement et recycler les composants électroniques soudés à la carte.

« Pour la première fois, un matériau PCB recyclable et biodégradable est utilisé dans la conception de produits électroniques destinés aux applications grand public et industrielles, ce qui constitue une étape importante vers une industrie plus verte, s’enthousiasme Andreas Kopp, responsable de la gestion des produits discrets chez Infineon. Nous recherchons également activement la réutilisation des composants discrets de puissance à la fin de leur cycle de vie, ce qui constituerait une étape supplémentaire importante vers la promotion d’une économie circulaire dans l’industrie électronique. »

@ Infineon Technologies

Selon Jonathan Swanston, Pdg et cofondateur de Jiva Materials, « le remplacement des PCB FR-4 par Soluboard entraînerait une réduction de 60 % des émissions de carbone en économisant 10,5 kg de carbone et 620 g de plastique par mètre carré de circuit imprimé, sans compter que l’adoption d’un processus de recyclage à base d’eau pourrait conduire à des rendements plus élevés dans la récupération des métaux précieux. »

Pour l’heure, Infineon a produit trois cartes de démonstration différentes utilisant la technologie Soluboard. Plus de 500 unités sont déjà utilisées pour présenter la gamme de composants de puissance discrets de l’entreprise (photo du haut). Mais l’Allemand prévoit d’élargir son offre au cours des prochaines années et explore même la possibilité, à terme, d’utiliser ce matériau pour toutes ses cartes afin de rendre l’industrie électronique plus durable.

Infineon envisage enfin de fournir des conseils à ses clients sur la réutilisation et le recyclage des composants de puissance retirés des Soluboards. La recherche fournira également à Infineon une compréhension des défis de conception et de fiabilité auxquels les clients seront confrontés avec ce nouveau matériau.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This