Le Tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône a placé Eolane Montceau, filiale du groupe de sous-traitance Eolane basée à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), en redressement judiciaire le 30 septembre dernier. L’entreprise emploie 77 salariés.

La direction du groupe avait elle-même demandé l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire « malgré les efforts déployés par le groupe Eolane pour maintenir l’activité de ce site et trouver un repreneur à la société ».  Le tribunal de commerce a fixé un nouveau rendez-vous le 19 novembre pour poursuivre la période d’observation ou de prononcer l’ouverture d’une liquidation judiciaire.

Les salariés dénoncent la volonté du groupe de sacrifier le site : « au 19 novembre, très probablement, la liquidation judiciaire sera prononcée, en comptant 3 semaines de délai pour prononcer les licenciements, début décembre tout le monde est licencié », déplore Alain Schleich, secrétaire au CSE à France 3 Bourgogne Franche-Comté (voir l’article). L’élu au comité économique et social d’Eolane Montceau part ainsi en «tournée» pour rencontrer les autres sites Eolane France (voir l’article du Journal de Saône-et-Loire).

Le site de Montceau-les-Mines avait été racheté par Eolane en 2002 sous l‘appellation de COMBEL (Compagnie Bourguignonne d’Electronique). Il employait alors 230 personnes.

Le groupe Eolane a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de 350 millions d’euros et compte environ 3000 collaborateurs dans le monde dont 1700 salariés en France.