Le Québécois Exfo annonce d’InOpticals, un fabricant taïwanais d’instruments de test à très haut débit destinés aux marchés des laboratoires et de la fabrication. Implanté à Hsinchu, InOpticals a été fondé en 2017 et fournit des oscilloscopes d’échantillonnage, des testeurs de taux d’erreurs sur bits et d’autres instruments de test essentiels aux fabricants de transpondeurs, de composants et d’équipement de réseau optiques.

Son portefeuille de produits est tout particulièrement destiné aux secteurs à forte croissance des technologies 400G/800G, comme les émetteurs-récepteurs exploitant la technologie photonique au silicium, les composants actifs et passifs, ainsi que les systèmes de test intégrés pour les cas d’utilisation en R&D et en fabrication.

Les solutions d’InOpticals viendront gonfler l’offre de tests optiques avancés d’Exfo, que l’acquisition de Yenista Optics a bonifiée en octobre 2017. L’acquisition d’InOpticals, qui devrait se conclure d’ici la fin d’octobre, fera passer le marché mondial exploitable de tests et de mesures d’Exfo d’environ 150 millions à plus d’un milliard de dollars US, affirme le grouep canadien. Le montant de l’opération, essentiellement évalué en actions d’Exfoi, n’a pas été divulgué.

« Exfo a mis un accent accru sur le marché de la recherche, du développement et de la fabrication, comme le démontre la forte croissance de ce segment au cours des dernières années. InOpticals apporte à Exfo un portefeuille de produits remarquable, hautement complémentaire et stratégique. Cette acquisition synergique permettra à EXFO de tirer parti des solutions de test novatrices d’InOpticals dans ses divers réseaux de vente et d’accroître ses parts de marché », a déclaré Germain Lamonde, fondateur et président exécutif du conseil d’administration d’Exfo.

Exfo développe des solutions intelligentes de test, de monitoring et d’analytique pour les opérateurs de réseaux fixes et mobiles, fabricants d’équipements et fournisseurs de services Web de l’industrie des communications. Son offre est conçue pour accélérer la transformation numérique liée au déploiement de la fibre optique et des réseaux 4G/LTE et 5G.