La crise sanitaire en avril et mai lié au coronavirus a entraîné Outre-Rhin une chute de 17,4% des ventes de fabricants de circuits imprimés au deuxième trimestre de 2020 par rapport à la même période de l’année précédente, rapporte l’association professionnelle allemande Zvei.

Au premier trimestre, les fabricants de circuits imprimés en Allemagne, Autriche et Suisse avaient déjà subi une baisse de 7,5% de leurs ventes par rapport aux trois premiers mois de 2019. Bien que les chiffres des ventes aient été quelque peu meilleurs en juin, l’industrie allemande des circuits imprimés prévoit toujours une baisse des ventes annuelles d’environ 10% à 15% pour l’ensemble de 2020.

Les commandes ont également chuté de 39% au deuxième trimestre de l’année par rapport au trimestre précédent. Non seulement les prises de commande ont diminué, mais les commandes existantes ont été reportées ou annulées – même à court préavis. Au premier trimestre, cependant, les fabricants de circuits imprimés de la zone Allemagne, Autriche et Suisse avaient bénéficié du fait que la Chine était alors dans l’œil du cyclone du Covid-19 et n’avait pas été en mesure de livrer depuis janvier.

Le book-to-bill – ratio commandes sur facturations – est tombé à 0,78 au deuxième trimestre. En raison du nombre élevé de commandes reçues en février et mars, le book-to-bill du premier semestre s’est établi à 0,93.

En raison des restrictions liées au confinement et du manque d’opportunités de vente, de nombreuses entreprises ont dû fermer temporairement. La réglementation sur le travail à temps partiel a empêché une hémorragie des licenciements. Le nombre d’employés dans l’industrie germanique des circuits imprimés n’a ainsi diminué que de 4%, souligne le Zvei.