Fiat Chrysler Automobiles et Groupe PSA annoncent la modification de certains termes de leur accord engageant de fusion à 50/50 pour créer Stellantis, le quatrième constructeur automobile mondial par ses volumes.

Les parties ont accepté les modifications en prenant en compte l’impact sur les liquidités de la crise sanitaire du Covid-19 sur l’industrie automobile, tout en préservant la valeur économique et les grands équilibres qui figurent dans l’accord initial de rapprochement. Les modifications ont été approuvées à l’unanimité par les Conseils des deux entreprises avec le soutien de leurs actionnaires de référence.

Plus précisément, le dividende exceptionnel à distribuer par FCA à ses actionnaires avant la signature finale est fixé à 2,9 milliards d’euros (précédemment 5,5 milliards d’euros), alors que les 46% d’actions détenues par le Groupe PSA dans l’équipementier Faurecia seront distribuées à l’ensemble des actionnaires de Stellantis, juste après la signature finale.

En conséquence de ces modifications, les actionnaires respectifs de FCA et du Groupe PSA recevront l’équivalent de 23% du capital de Faurecia (capitalisation de 5,867 milliards d’euros à la clôture du marché le 14 Septembre 2020), tandis que leur participation à 50/50 dans Stellantis restera inchangée.

Des synergies annuelles réévaluées au-delà de 5 milliards d’euros

FCA et PSA se déclarent plus que jamais convaincus du bien-fondé de cette fusion et du potentiel de création de valeur. Grâce aux progrès réalisés au cours des derniers mois par les équipes mobilisées sur ce projet, l’estimation des synergies annuelles récurrentes générées par la création de Stellantis ont été significativement revues à la hausse au-delà de 5 milliards d’euros contre 3,7 milliards d’euros estimés à l’origine. Le coût de mise en œuvre pour atteindre ces synergies a également augmenté de 2,8 milliards d’euros à un niveau proche de 4 milliards d’euros.

FCA et Groupe PSA confirment que l’ensemble des autres termes économiques de leur accord de rapprochement signé le 17 décembre 2019 restent inchangés et que la mise en œuvre de la fusion est attendue pour la fin du premier trimestre 2021, selon les conditions préalablement convenues pour la conclusion de l’accord de rapprochement.

Dans le contexte de cette annonce, Carlos Tavares, président du directoire du Groupe PSA, indique : « Avec cette nouvelle étape décisive, nous avançons tous ensemble vers notre but dans les meilleures conditions possibles avec des perspectives renforcées pour Stellantis ».

Mike Manley, CEO de FCA, ajoute : « L’annonce d’aujourd’hui est un nouveau signal fort de notre détermination commune pour assurer à Stellantis les ressources nécessaires dont elle a besoin pour mettre en œuvre ses atouts uniques, son énergie créative et les nombreuses opportunités de création de valeur pour toutes nos parties prenantes ».