L’entreprise rennaise Unseenlabs, spécialisée dans la géolocalisation radiofréquence (RF) par satellites des navires en mer, vient de boucler une levée de fonds de 20 M€. La start-up vise une constellation de 20 à 25 nanosatellites d’ici 2025.

Unseenlabs a lancé son premier nanosatellite en août 2019. Grâce à sa technologie embarquée propriétaire basée sur l’identification des ondes électromagnétiques émises par les navires, Unseenlabs est capable de géolocaliser depuis l’espace, n’importe quel navire en mer, en temps quasi-réel, au kilomètre près. L’objectif d’ici 2025 est de constituer une constellation de 20 à 25 nanosatellites, alors même que la constellation d’Unseenlabs voit ses performances multipliées à chaque nouvelle mise en orbite de satellites.

« Après une première levée de 7,5 M€ en 2018, nous sommes fiers d’annoncer cette seconde levée de fonds de 20 M€. L’année 2020 a été une bonne année pour Unseenlabs. Elle nous a permis de confirmer la pertinence de notre modèle et l’intérêt de notre offre pour les acteurs du marché. Ce nouveau tour de table va nous permettre d’accélérer le déploiement de notre constellation qui devrait compter de 20 à 25 nanosatellites d’ici 2025, de soutenir le développement de nos services de géolocalisation et d’accroître notre présence à international. Nous changeons clairement d’échelle », déclarent Clément et Jonathan Galic, co-fondateurs d’Unseenlabs en 2015.

La levée de fonds d’un montant total de 20 millions d’euros, l’une des plus importantes levées de fonds du secteur du newspace européen, a été réalisée auprès des fonds 360 Capital, reconnu en Europe pour son expertise dans la « Deep Tech », OMNES Capital, investisseur deep tech et Blue Ocean Partners, qui investit dans les projets innovants contribuant à la préservation des océans. Participent également à ce nouveau tour de table les investisseurs historiques le fonds Definvest (géré par Bpifrance pour le compte du Ministère des Armées) et Breizh Up (le fonds de co-investissement de la Région Bretagne soutenu par le Feder et géré par Sofimac Innovation), présents depuis la première levée de 7,5M€ en 2018.

Doté initialement de 50 millions d’euros apportés par le ministère des Armées, Definvest allie les expertises complémentaires de la Direction générale de l’armement (DGA) et de Bpifrance. Le fonds vise, dans le prolongement des dispositifs de soutien aux PME déjà déployés par la DGA, à prendre des participations au capital des PME stratégiques, aux côtés d’investisseurs financiers et industriels, pour leur permettre de se développer en toute autonomie. Moteur de l’innovation de défense, la DGA investit 730 millions d’euros par an dans la recherche et l’innovation. Avec la création de l’agence de l’innovation de défense qui lui est rattachée et la nouvelle Loi de Programmation Militaire, la DGA élargit son périmètre d’actions et disposera d’un budget qui atteindra 1 milliard d’euros en 2022 pour la recherche et l’innovation.