Google a conclu un accord définitif portant l’acquisition de Fitbit à 7,35 dollars par action en numéraire, valorisant le fabricant américain de bracelets et de montres connectés à environ 2,1 milliards de dollars.

« Grâce aux ressources et à la plateforme mondiale de Google, Fitbit sera en mesure d’accélérer l’innovation dans la catégorie des équipements wearables, de s’adapter plus rapidement et de rendre la santé encore plus accessible à tous », se félicite James Park, co-fondateur et CEO de Fitbit. Créée il y a douze ans, Fitbit revendique aujourd’hui plus de 28 millions d’utilisateurs actifs dans le monde à ses bracelets de santé connectés.

« Nous sommes impatients de travailler avec l’incroyable talent de Fitbit et de réunir les meilleurs matériels, logiciels et intelligence artificielle, afin de créer des dispositifs portables pour aider encore plus de personnes dans le monde », a ajouté Rick Osterloh, vice-président directeur, Périphériques et services chez Google.

Fitbit a vendu plus de 100 millions d’appareils. L’entreprise assure qu’elle continuera à rester agnostique sur ses plates-formes : soit Android, soit iOS. Fitbit déclare rester transparent quant aux données qu’elle collecte et aux raisons de leur utilisation. La société ne vend jamais d’informations personnelles et les données sur la santé et le bien-être de Fitbit ne seront pas utilisées pour les annonces Google, assure-t-elle.

La transaction devrait être finalisée en 2020, sous réserve des conditions de clôture habituelles, notamment l’approbation des actionnaires de Fitbit et les approbations réglementaires.