Sélectionner une page

Hemeria se lance dans le développement d’une plateforme nanosatellite générique multi-missions

Hemeria se lance dans le développement d’une plateforme nanosatellite générique multi-missions

Hemeria, industriel français spécialisé dans la conception, la production et la maintenance de systèmes spatiaux et de défense, a été sélectionné par le Secrétariat Général pour l’Investissement (SGPI) et le CNES dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) pour le développement d’une plateforme nanosatellite générique.

Ce projet, cofinancé à part égale entre l’Etat et Hemeria, vient consolider une feuille de route stratégique visant à doter la France et le marché commercial d’une solution unique en termes d’agilité et de puissance dans la gamme petits satellites (50kg).

Après la plateforme HP-DEM dédiée aux missions de démonstration et validée sur la mission Angels (voir notre article), et la plateforme HP-IoT dédiée aux missions de télécommunication bas débit et utilisée pour la constellation Kineis, Hemeria conçoit ainsi, avec ses partenaires industriels et le CNES, la plateforme HP-EOS pour servir des applications civiles, militaires et scientifiques. Cette solution vise à être un trait d’union entre d’un côté l’héritage français en matière de technologies spatiales, et de l’autre des processus industriels innovants permettant d’obtenir un concentré de performances à un coût compétitif.

« Fort de ses succès, Hemeria occupe aujourd’hui une place de choix dans la dynamique NewSpace française et européenne. En partenariat avec le CNES, il bénéficie du Programme d’Investissements d’Avenir pour le développement de sa nouvelle plateforme, HP-EOS. Destinée à la fois aux activités civiles, militaires et scientifiques, elle complétera l’offre du groupe aux côtés de HP-DEM et HP-IoT », souligne Caroline Laurent, directrice des systèmes orbitaux au CNES.

« Avec cette nouvelle plateforme nous répondons au besoin de nos partenaires institutionnels en terme de performance, mais également à nos clients commerciaux qui souhaitent offrir un service de qualité opérationnelle. Pour ces clients, notre offre inclut un support sur tous les aspects du projet afin de soutenir son développement et par voie de conséquence celui du marché des smallsats. Deux projets sont déjà en route, l’un France et l’autre à l’export », ajoute Grégory Pradels, Directeur des ventes, stratégie et marketing chez Hemeria.

Hemeria développe et fabrique des produits à haute criticité pour les marchés de défense et du spatial. Tête de file de la filière française des nano-satellites, Hemeria, en coopération avec le CNES, a réalisé le premier nano-satellite industriel français, Angels – mis en orbite en 2019. Elle fournira en 2023 les 25 satellites de la constellation Kineis, constellation de connectivité IoT. La société, principalement implantée à Toulouse, compte 250 employés, son chiffre d’affaires est de 45 M€.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This