Sélectionner une page

Honeywell multiplie les partenariats dans le domaine du bâtiment intelligent

Honeywell multiplie les partenariats dans le domaine du bâtiment intelligent

L’Américain a profité du CES de Las Vegas pour sceller un accord avec Analog Devices sur la numérisation des bâtiments existants sans remplacer le câblage déjà en place, et avec NXP sur l’automation des bâtiments en exploitant les technologies d’apprentissage automatique.

Le groupe américain Honeywell n’a pas perdu son temps au CES de Las Vegas avec la signature de protocoles d’accord avec deux pointures des semiconducteurs, en l’occurrence Analog Devices (ADI) et NXP Semiconductors, pour le développement des solutions technologiques destinées au bâtiment intelligent.

Aux États-Unis, un grand nombre d’immeubles commerciaux sont obsolètes. Dans le même temps, les entreprises s’appuient sur la technologie réseau existante pour échanger des volumes de données de plus en plus importants, avec pour conséquence une augmentation de la demande en vitesse de traitement et des besoins de stockage sur le cloud.

Partant de ces constats, le partenariat entre Honeywell et ADI porte sur la numérisation des bâtiments commerciaux en déployant des technologies de connectivité numérique sans remplacer le câblage existant. Ce faisant, la numérisation des systèmes de gestion des bâtiments permettra aux responsables d’exploitation de réduire la consommation d’énergie en prenant des décisions en temps réel et en améliorant les performances et la sécurité du réseau pour bénéficier des protocoles Internet actuels, sans qu’il soit nécessaire de procéder à d’onéreux travaux de modernisation.

« Dans le cadre de cette nouvelle phase de notre collaboration initiée depuis plus de dix ans avec Honeywell, nous nous réjouissons que les technologies développées par ADI soient utilisées au-delà de l’automatisation des usines pour les intégrer aux systèmes de gestion des bâtiments d’Honeywell et aider les entreprises à réduire la consommation d’énergie de leurs immeubles, avec pour résultat des gains de coûts tout en contribuant aux objectifs de réduction des émissions », précise Martin Cotter, vice-président de la division Industrial & Multi Markets et président d’ADI en zone EMEA.

Honeywell prévoit d’intégrer les solutions de connectivité Ethernet à paire unique (T1L) et d’entrées/sorties configurables par logiciel (SWIO) d’ADI dans ses systèmes de gestion des bâtiments. La technologie Ethernet à paire unique d’ADI assure une connectivité Ethernet longue distance en utilisant le câblage déjà installé dans les bâtiments, ce qui raccourcit les délais et réduit les coûts d’installation, ainsi que le volume de déchets. Cette technologie complète la connectivité Ethernet existante dans les systèmes de gestion des bâtiments et optimise la connectivité de la périphérie du réseau jusqu’au cloud, contribuant ainsi à éliminer les îlots de données et à améliorer l’utilisation des actifs.

L’offre d’ADI contribuerait par ailleurs à réduire la complexité des produits en permettant à Honeywell de créer une seule et unique version d’un produit pour répondre à différents besoins, pérennisant ainsi les capacités de contrôle et d’automatisation en cas de rénovation d’un bâtiment ou d’évolution des besoins, tout en accélérant l’installation des produits, en réduisant les besoins de stocks et en apportant des modifications plus facilement et à moindre coût.

© NXP Semiconductors

L’accord signé entre Honeywell et NXP porte, lui, sur le développement de solutions permettant d’optimiser la façon dont les bâtiments commerciaux détectent et contrôlent en toute sécurité leur consommation d’énergie, via des solutions énergétiques intelligentes exploitant l’apprentissage automatique et l’analyse des données pour améliorer l’autonomie et l’efficacité énergétique des bâtiments.

Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), l’exploitation des bâtiments contribue à 30 % de la consommation mondiale d’énergie et à 26 % des émissions mondiales liées à l’énergie.

La collaboration entre Honeywell et NXP vise à rendre les bâtiments plus intelligents en intégrant les processeurs d’applications de qualité industrielle compatibles avec les réseaux neuronaux de NXP Semiconductors dans les systèmes de gestion du bâtiment (BMS) de Honeywell. Le protocole d’accord se concentrera initialement sur la suite Honeywell Optimizer, qui offre une plateforme de contrôle et d’automatisation des bâtiments flexible et évolutive.

« Les bâtiments s’appuient de plus en plus sur les données et sur la capacité à contrôler les opérations via l’automatisation pour les rendre plus durables, tout en leur permettant de fonctionner plus efficacement, souligne Suresh Venkatarayalu, directeur technique de Honeywell. Les dernières solutions d’apprentissage automatique de NXP nous aideront à offrir à nos clients le meilleur en matière d’automatisation des bâtiments ».

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

février 2024
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This