Sélectionner une page

Huit projets innovants primés aux 14e trophées de l’Embarqué

Huit projets innovants primés aux 14e trophées de l’Embarqué

Lors de la 14e édition des Assises de l’embarqué qui s’est tenue cette semaine à Bercy, le jury, présidé par Numeum, co-fondateur d’Embedded France, a dévoilé les noms des six entreprises lauréates aux Trophées de l’Embarqué 2021. Ils ont été décernés à Falco, Fineheart, Koovea, Scalian, Statinf et Wandercraft.

Organisés par Embedded France avec le soutien de la Direction générale des entreprises (DGE) et de Cap’Tronic, ces trophées sont l’occasion de mettre en lumière les projets d’entreprises ou d’académiques qui ont développé́ et mis en œuvre un ou plusieurs systèmes embarqués comportant une composante logicielle prépondérante et particulièrement innovante. A ces 6 trophées s’ajoute depuis deux ans, un prix étudiant, qui couronne un travail de recherche conduit dans le cadre du cursus scolaire. Enfin, les 13 pitchs, qui se sont déroulés lors de la manifestation, ont permis à l’assistance de décerner le « prix du public ». Le Trophée Etudiant a couronné le projet Dysglass porté par Guillaume Dablin de l’UTC de Compiègne. Solène Le Bars du département R&I France de la société Capgemini Engineering s’est vu remettre le Prix du public pour son projet Mind@Act.

Les lauréats des 14e trophées de l’embarqué :

Trophée de l’Embarqué IoT pour l’Industrie et les Services

Koovea est une start-up montpelliéraine qui innove dans le suivi de température des biotechnologies, avec une solution de surveillance en temps réel et à distance. Créée en 2018, la solution connectée Koovea —déjà protégée par 3 brevets— permet d’automatiser et simplifier le suivi de température, pour les industriels et les logisticiens. Koovea se différencie par son innovation au service de la chaîne du froid, avec des sondes de température connectées K-TAG, capables de mesurer avec une précision de ±0,2°C et d’enregistrer plus d’un an de données, tout en les envoyant instantanément et automatiquement vers l’application web K-APP.

Trophée de l’Embarqué santé-services à la personne

Créée en 2010, Fineheart est une société française de dispositifs médicaux basée à Pessac (33), qui développe l’Icoms Flowmaker, un système totalement implantable de restauration du débit cardiaque pour répondre aux besoins non satisfaits des patients souffrant d’insuffisance cardiaque sévère. Le produit repose sur un design disruptif d’une pompe miniature, totalement implantable mais aussi sur des algorithmes de pilotage implémentés dans les parties logicielles du dispositif qui donnent l’intelligence de fonctionnement de ladite pompe. Aujourd’hui, dans les deux ans qui suivent l’implantation d’un LVAD classique (dispositif d’assistance au ventricule gauche), 80% des patients développent une complication sévère qui les rend dépendants de leur dispositif. FineHeart compte changer la donne dans le traitement de l’insuffisance cardiaque sévère.

Trophée de l’IoT Grand Public

Wattson Elements est une société innovante créée en 2019, qui a développé Falco, dans le cadre d’un partenariat avec l’INRIA, une solution embarquée destinée aux ports de plaisance. La solution Falco crée le port connecté – ou “smart”. Au coeur de la solution, des boîtiers ultra basse consommation sont déployés dans le port, à la fois sur les pontons et dans les bateaux. Ces modules forment un réseau d’une grande fiabilité, et communiquent leurs données vers une solution cloud qui les stocke et les analyse. Des interfaces web et mobiles permettent à la fois au port et aux plaisanciers d’interagir avec le système.

Trophée de l’Embarqué critique

Le logiciel « EZ-Chains» de Scalian consiste en une solution logicielle générique, modulaire, drone agnostique permettant à une flotte hétérogène de vecteurs ou agents (drones multi-rotors ou voilure fixe, drones roulants, robots, capteurs intelligents) de coopérer pour réaliser des missions complexes nécessitant l’agrégation des compétences entre les acteurs (ex : couverture de zone, recherche, surveillance, logistique, opération en continu, lutte anti- drones). En plus des vols d’essais et de validation et de nombreuses démonstrations, le logiciel « EZ- Chains » a été mis en oeuvre en juin 2021 pendant deux semaines consécutives, dans des conditions opérationnelles, avec une flotte de 6 drones de 35kg dans le but de larguer 4000 capteurs sismiques avec des conditions de sécurité garanties et conformes aux exigences des autorités de régulation, dans le cadre du programme METIS de Total.

Trophée des Technologies de l’Embarqué

Statinf a développé RocqStat, outil logiciel d’analyse statistique de code. Cette solution d’analyse de comportement temporel de ces systèmes est adaptée à tout type de processeurs. Elle permet d’utiliser du multi-coeurs dans les domaines critiques, de réduire le cycle de développement d’un système embarqué et de gagner en consommation d’énergie. En combinant optimisation et méthodes statistiques, StatInf permet non seulement de rendre prévisible l’utilisation du multi-coeurs dans l’embarqué critique mais de réduire le cycle de développement, d’introduire en toute sécurité de l’IA dans la boucle de contrôle, et de minimiser la consommation d’énergie. Statinf a l’ambition de devenir un logiciel de référence pour la conception de systèmes embarqués intégrant la nouvelle génération de processeurs.

Trophée « Prix spécial du jury »

Exosquelette de marche, Atalante, développé par Wandercraft, permet aux personnes paraplégiques ou hémiplégiques de marcher à nouveau. Dans une première phase, Atalante est dédié au réapprentissage de la marche en milieu hospitalier. Atalante est le premier exosquelette capable de générer son propre équilibre, sans que le porteur doive se stabiliser avec des béquilles. Atalante est équipé de 12 degrés de liberté, permettant de recréer la marche humaine. Le robot est alimenté par 2 batteries au lithium et possède différents logiciels embarqués permettant de contrôler les moteurs, récupérer les informations des capteurs, communiquer ces informations grâce à un bus de terrain jusqu’à un logiciel embarqué central réalisant l’ensemble des calculs algorithmiques complexes permettant d’assurer la stabilité à tout moment de l’exosquelette. Atalante permet de verticaliser très rapidement des patients après un accident (notamment un AVC) et d’entamer promptement la rééducation.

Trophée de l’Embarqué Prix du public

Décerné par un vote du public, ce prix a été décerné au projet Mind&Act. Ce projet d’interface cerveau machine, porté par Solène le Bars, docteur en neurosciences, au nom de Capgemini engineering, présente différents scenarii d’application (commander un ou plusieurs robots par la pensée et à distance ; surveiller le stress, la vigilance et la charge cognitive pour prévenir les risques ; entraîner ou rééduquer les processus attentionnels et cognitifs, grâce à l’ICM couplée à la réalité augmentée ou à la réalité virtuelle ; réaliser des opérations de maintenance par la pensée et des lunettes de RA.

Trophée de l’Embarqué Prix étudiant

Lunettes DysGlass

Ce prix récompense la création d’une prothèse visuelle bardée d’électronique, qui compense la « non-dissymétrie des taches de Maxwell » origine des troubles de lecture chez les personnes dyslexiques. Initié par Guillaume Dablin dans le cadre de sa formation secondaire en sciences et techniques de l’ingénieur, puis amélioré au fil des ans, ce projet arrive aujourd’hui à maturité et vise à être commercialisé.

 

Dans le cadre d’un partenariat avec l’initiative Planet Tech Care portée par Numeum, les Assises de l’embarqué ont abordé un thème inédit dans l’histoire de cette manifestation, la préservation de l’environnement. Après les tables rondes et les exposés consacrés à la quête d’un « numérique responsable » et à la place de l’embarqué dans la transition écologique, la journée s’est clôturée, par l’intervention de Claude Kirchner, professeur émérite à l’INRIA, Grand Témoin des Assises 2021. Claude Kirchner préside le comité d’experts mandaté par France Stratégie pour une mission sur l’impact sociétal et environnemental de l’IoT. La journée a également permis de mettre en avant le lancement d’un nouveau groupe de travail, dédié à l’Edge computing, et piloté conjointement par Embedded France et le pôle Systematic. L’Europe fut aussi à l’honneur avec la présentation des travaux du projet CPS4EU ainsi que ceux du green ECS de l’initiative EPoSS.

Pour revoir les différentes présentations et table-ondes, l’évènement est retransmis en intégralité sur le site des Assises de l’embarqué

 

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This