Intel annonce l’acquisition pour 2 milliards de dollars de l’Israélien Habana Labs, un développeur d’accélérateurs programmables d’apprentissage en profondeur pour les centres de données. Ce rachat renforce le portefeuille d’Intel en Intelligence Artificielle (IA) et accélère ses efforts sur le marché naissant du silicium IA, dont Intel prévoit qu’il dépassera les 25 milliards de dollars d’ici 2024.

Intel estime en effet que le marché adressable pour les semiconducteurs qui font appel à l’intelligence artificielle sera supérieur à 25 milliards de dollars d’ici 2024, et dans ce cadre, le marché du silicium IA à destination des centres de données devrait être supérieur à 10 milliards de dollars à la même échéance.

« Cette acquisition fait progresser notre stratégie d’intelligence artificielle, qui consiste à fournir aux clients des solutions pour répondre à tous les besoins de performance – de la périphérie du réseau au centre de données », a déclaré Navin Shenoy, vice-président exécutif et directeur général du Data Platforms Group chez Intel. « Nous savons que les clients recherchent une facilité de programmation avec des solutions d’IA spécialement conçues, ainsi que des performances évolutives supérieures sur une grande variété de charges de travail et de topologies de réseaux neuronaux. C’est pourquoi nous sommes ravis de voir une équipe d’intelligence artificielle du calibre d’Habana nous rejoindre. Notre IP et notre expertise combinées offriront des performances et une efficacité informatiques inégalées pour les charges de travail de l’IA dans le centre de données ».

La stratégie d’intelligence artificielle d’Intel repose sur la conviction que l’exploitation de la puissance de l’intelligence artificielle pour améliorer les performances nécessite un large éventail de technologies – matériel et logiciel – et une prise en charge complète de l’écosystème. Aujourd’hui, les solutions IA d’Intel aident les clients à transformer les données en valeur commerciale et à générer des revenus pour l’entreprise. En 2019, Intel prévoit de générer plus de 3,5 milliards de dollars de revenus tirés de l’IA, en hausse de plus de 20% sur douze mois.

Habana Labs restera une unité commerciale indépendante et continuera d’être managée par son équipe de direction actuelle. Habana Labs relèvera du Data Platforms Group d’Intel, qui abrite le portefeuille de technologies d’intelligence artificielle pour centre de données d’Intel. Cette combinaison donne à Habana l’accès aux capacités d’Intel dans les logiciels, les algorithmes et de la recherche IA​​.

Habana Labs continuera d’être basé en Israël où Intel a également une présence significative et une longue histoire d’investissement. Avant cette transaction, Intel Capital était déjà un investisseur dans Habana Labs. L’entreprise développe deux types de processeurs IA : Gaudi pour l’’apprentissage et Goya pour l’inférence.