La ministre des Armées salue la notification d’un nouveau lot de dix-neuf études du projet « Man Machine Teaming » (MMT), par la Direction générale de l’armement (DGA). MMT a pour but de faire émerger des technologies d’intelligence artificielle (IA) et d’interface homme-machine (IHM), au profit de l’aviation de combat du futur. Il vise ainsi à renforcer l’écosystème innovant national des laboratoires, ETI, PME et start-up.

Sur 175 propositions émises par les industriels, 18 projets ont in fine été sélectionnés pour des durées allant de 8 à 12 mois de travaux. Ils impliquent 16 ETI et PME, 8 start-up, ainsi que 4 laboratoires répartis sur tout le territoire.

MMT s’inscrit dans la nouvelle dynamique liée à la création de l’Agence de l’innovation de défense (AID), chargée de la définition et de la mise en œuvre de la politique d’innovation du ministère. Il bénéficie également de la Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 qui prévoit de porter le budget dédié aux études amont et à l’innovation de 730 M€ en 2018 à 1 milliard d’euros en 2022.

Lancé officiellement le 16 mars 2018 en présence de Florence Parly, ministre des Armées, et de Joël Barre, Délégué général pour l’armement, sous la maîtrise d’œuvre industrielle de Dassault Aviation et de Thales, le projet MMT avait déjà initié 19 projets. Notifiés fin 2018, ces projets commencent déjà à montrer des perspectives prometteuses.

MMT prévoit qu’un quart de ces études seront confiées aux laboratoires, ETI ou PME innovantes et start-up spécialisés dans l’IA, la robotique et les nouvelles IHM. L’objectif est de faire émerger un écosystème industriel permettant aux innovations d’être détectées, évaluées, maturées et, à terme, intégrées dans les développements des futurs avions de combat, notamment dès la rénovation du Rafale à l’horizon 2030 puis dans le Système de combat aérien du futur (SCAF).

En avril 2019, les nouveaux sujets d’études ont été sélectionnés par les armées, la DGA, Dassault Aviation et Thales. Ils sont répartis selon les 6 thèmes principaux de MMT : assistant virtuel & cockpit intelligent ; interactions homme-machine ; gestion de mission ; capteurs intelligents ; services capteurs ; soutien & maintenance robotisés.

Liste des attributaires

ENIB : principes d’incarnation et de communication d’un assistant virtuel embarqué dans un cockpit

PROBAYES : raisonnement dans un environnement tactique probabiliste

SYNAPSE DEV : construction et enrichissement d’une ontologie métier à partir de ressources textuelles et exploitation dans un scénario de recherche d’information

ESTIA : monitoring de la performance humains-machines par l’analyse de la confiance et de la coopération

NAOX : monitoring intra auriculaire de la cognition et de la vigilance

ELLCIE : monitoring équipage par photo-oculographie infrarouge dans un environnement sous contraintes militaires

PHYSIP : développement de matériau conducteur innovant pour la captation EEG

ARTELYS : optimisation de patterns de mission

ELTER : approximation de fonctions complexes par apprentissage

NUMALIS : explication des choix pris par un réseau de neurones

EXWEX : fusion de données météorologiques multi-sources pour la prévision en préparation de mission et en opération à bord d’un aéronef de combat

EARTHCUBE : apport des méthodes d’apprentissage multi-spectrales en imagerie satellite

EARTHCUBE : apport des méthodes d’apprentissage issus d’algorithmes différents en imagerie satellite

OKTAL : production massive de données optroniques et radar cohérentes par simulation

IRT Saint-Exupery : Simulation de capteurs augmentée par réseaux de neurones

NUMALIS : validation de réseaux de neurones pour l’analyse dans le domaine optronique avionique

ACSYSTEM : reconnaissance de pannes par apprentissage

ESI GROUP : jumeau numérique

LATESYS : reconstitution de pièces de rechange pour fabrication additive