La FIEEC a accordé à l’Usine Nouvelle la primeur de ses 12 propositions de relance économique de la filière française électrique et électronique, afin de sortir par le haut de la crise du Covid-19. Dont acte.

Le document, tel qu’il est relaté par l’hebdomadaire, est présenté comme le fruit d’un travail collectif des 28 syndicats professionnels composant la fédération.

Sans surprise, la fédération plaide pour la relocalisation de certains composants essentiels (circuit imprimé, connecteurs, composants passifs, écrans plats), afin de garantir l’indépendance stratégique de la France.

Beaucoup de bonnes intentions et de vœux pieux dont on a vu par le passé le sort qu’il leur était réservé. Les pouvoirs publics seront-ils plus sensibles cette fois-ci à ce chapelet de doléances en mettant en œuvre une véritable politique industrielle ?

Voir l’article de l’Usine Nouvelle sur les 12 propositions de la FIEEC

La Fédération des Industries Électriques, Électroniques et de Communication rassemble 29 organisations professionnelles des industries de l’électricité, de l’électronique et de la communication, dont 22 adhérents et 7 membres associés. Ensemble, les membres de la FIEEC représentent 3000 entreprises qui emploient 400 000 salariés et réalisent 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur le territoire national, dont 42% à l’export.