Sélectionner une page

Le budget de la défense augmente de 3 milliards d’euros

Le budget de la défense augmente de 3 milliards d’euros

Dans le cadre la présentation hier du projet de loi de finances, les crédits alloués à la mission « Défense » augmentent de 3 milliards d’euros en 2023 pour atteindre le niveau inédit de 43,9 milliards en 2023, conformément à la loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025. Parmi les principaux postes de dépenses revalorisés, les grands programmes d’armement verront leur budget augmenter de 5,6% en 2023 pour représenter 8,5 milliards d’euros.

La LPM constitue un effort financier majeur pour permettre aux armées de s’adapter à un contexte international stratégique dégradé et incertain, avec pour priorités l’investissement dans les équipements des forces, l’espace, le renseignement, le cyber, l’entretien des matériels (maintien en condition opérationnelle des aéronefs, en particulier). Conformément à la LPM, les crédits consacrés à l’innovation sont consolidés en 2023 à 1 milliard d’euros.

En 2023, le renforcement des capacités des armées se poursuit, avec notamment la livraison de 13 aéronefs de combat Rafale, d’un second sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) de classe Suffren, de trois Airbus MRTT Phénix, de 280 véhicules du programme Scorpion, de 18 chars de combat Leclerc rénovés, de deux avions de transport militaire A400M et d’un satellite de télécommunication Syracuse IV.

Des engagements importants sont prévus, notamment pour le développement du programme Rafale, la conception du futur porte-avions nouvelle génération (PA-NG) ou encore le déploiement du programme système de lutte anti-mines futur (SLAMF). En outre, des marchés pluriannuels de maintien en condition opérationnelle seront engagés pour la flotte d’A400M, pour les frégates de défense et d’intervention (FTI) ou encore pour les avions légers de surveillance et de reconnaissance (ALSR).Les effectifs du ministère des armées seront renforcés de 1 547 équivalents temps plein (ETP).

Les dépenses de maintien en condition opérationnelle (MCO) augmenteront de 12,4% pour atteindre 5 milliards (+550 M€ par rapport à la LFI 2022) et permettre de renforcer l’efficacité des matériels de guerre. L’effort au profit de la dissuasion nucléaire augmentera pour sa part de 6% par rapport à 2022.

Dans le respect de la LPM, entre 2017 et 2023, les crédits de la mission « Défense » ont augmenté de 11,5 milliards avec des hausses annuelles de 1,7 milliard entre 2019 et 2022, et de 3,0 milliards en 2023. Les travaux d’élaboration d’une nouvelle loi de programmation militaire 2024-2030 sont en cours, qui définiront les moyens alloués aux armées afin de remplir leurs missions dans un contexte stratégique marqué par le retour de la guerre de haute intensité.

 

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This