Le coronavirus se propage à travers les chaînes d’approvisionnement technologiques mondiales, impactant des secteurs divers et interconnectés de l’industrie électronique, avertit le cabinet d’études Omdia, qui rassemble désormais Informa Tech (Ovum, Heavy Reading et Tractica) et IHS Markit Technology.

L’épidémie arrivant au début de la phase de déploiement principal de la 5G, le coronavirus a le potentiel de perturber la progression de la norme sans fil de prochaine génération, car la crise menace de ralentir la production de composants clés du smartphone, y compris les écrans et les semiconducteurs, prévient Omdia (*).

Au milieu de cette crise qui se déroule rapidement, les analystes d’Omdia concentrent leur attention sur la façon dont le coronavirus affecte à la fois la demande et l’offre, examinant attentivement les chaînes d’approvisionnement des composants pour le marché mondial des smartphones 5G. La mise à jour Omdia suivante présente les dernières découvertes par ces experts concernant l’impact du coronavirus sur la 5G et d’autres segments technologiques.

La chaîne de valeur mondiale 5G devrait générer 3600 milliards de dollars de production économique et soutenir 22,3 millions d’emplois dans le monde d’ici 2035. C’est dire les enjeux pour les acteurs de la chaîne de valeur de l’industrie technologique. La Chine est le plus grand marché de smartphones au monde, représentant 27% de part de marché en 2019, selon Omdia. En raison de la crise des coronavirus, Omdia prévoit désormais que le marché chinois devrait subir une nouvelle contraction. Déjà, le nombre de smartphones livrés en Chine a baissé de 4% en 2019, à 373,9 millions d’unités. Le plus grand impact négatif du coronavirus se fera sentir sur les ventes intérieures chinoises. Mais à mesure que la période d’épidémie s’allonge, l’affaiblissement de la demande s’étendra à d’autres régions, prévient Omdia.

Chute drastique de la production d’afficheurs en février

Dans une nouvelle mise à jour du 11 février, Omdia estime que le taux d’utilisation des capacités de production dans les usines d’afficheurs en Chine diminuera de 20% à 25% en février. Cependant, la production d’écrans plats du pays chutera de 40% à 50% en raison de la pénurie de composants, avertit Omdia.

La fabrication des panneaux d’afficheurs utilisés dans les produits, y compris les smartphones 5G, a en effet été considérablement affectée par l’épidémie de coronavirus, les fournisseurs étant confrontés à des pénuries de main-d’œuvre et de composants. Après la fermeture pour les vacances du Nouvel An chinois prolongées par le gouvernement, la plupart des fabricants d’afficheurs ayant des activités de fabrication à Wuhan et ailleurs en Chine ont repris leurs activités à partir du 3 février. Cependant, de nombreux employés et travailleurs ne peuvent pas retourner sur leur lieu de travail en raison de restrictions de voyage dans Chine, rapporte le cabinet d’études.

Les circuits imprimés (PCB) des modules LCD et les polarisateurs LCD ont désormais en pénurie en raison du goulot d’étranglement de la production et également en raison de problèmes logistiques. Les fabricants de panneaux font ainsi face à de faibles stocks. Ce problème persiste même après la reprise de la production dans la plupart des installations.

L’offre en semiconducteurs est stable pour l’instant, mais les risques augmentent

Omdia n’a jusqu’à présent détecté aucun impact de coronavirus sur la fourniture de semiconducteurs utilisés dans les smartphones 5G et autres produits. Cependant, l’épidémie soulève de sérieuses préoccupations à plus long terme. Si le coronavirus continue de se propager et de provoquer d’importants problèmes de santé publique en Chine, les fabricants d’électronique du pays pourraient être contraints de ralentir la fabrication ou même de fermer certaines opérations. Cela pourrait avoir un impact significatif sur l’offre mondiale de semiconducteurs.

En ce qui concerne les principaux fondeurs chinoises de semiconducteurs, la proportion de leurs revenus émanant de clients nationaux est importante. S’il y a une décélération de la fabrication en Chine, cela aura probablement un impact non seulement sur les fournisseurs de puces mais également sur les entreprises qui achètent de gros volumes de puces pour produire des produits finis, y compris les sous-traitants EMS et ODM, conclut Omdia.

Omdia a été créée à la suite de la fusion de la division de recherche d’Informa Tech (Ovum, Heavy Reading et Tractica) et d’IHS Markit Technology. Le cabinet d’études combine l’expertise de plus de 400 analystes sur l’ensemble du spectre technologique couvrant 150 marchés et publie plus de 3000 rapports de recherche chaque année sur la technologie, les médias et les télécommunications.