Sélectionner une page

Le fondateur d’Exfo s’oppose à l’offre de rachat non sollicitée de Viavi Solutions

Le fondateur d’Exfo s’oppose à l’offre de rachat non sollicitée de Viavi Solutions

Germain Lamonde, qui a fondé Exfo en 1985, publie une déclaration dans laquelle il réaffirme sa volonté de préserver l’indépendance d’Exfo et son opposition à la proposition de rachat non sollicitée de Viavi Solutions pour acquérir le fabricant de solutions de test, de monitoring et d’analyse québécois.

« C’est la troisième fois que Viavi présente une offre visant l’acquisition d’Exfo après sa première et sa deuxième tentatives, en novembre 2020 au prix de 4,75 $ US et en mai 2021 au prix de 5,25 $ US, respectivement. À ces deux occasions, j’ai clairement indiqué au conseil d’administration d’Exfo qu’en tant qu’actionnaire de contrôle, je n’envisagerais aucune opération avec Viavi et le conseil a par conséquent conclu qu’il n’y avait aucun intérêt à poursuivre les discussions avec Viavi, puis j’ai réitéré aujourd’hui au conseil, pour la troisième fois, que la proposition non contraignante de Viavi n’obtiendrait pas mon soutien en tant qu’actionnaire de contrôle », déclare Germain Lamonde.

Fondée en 1985, Exfo développe des solutions de test, de monitoring et d’analyse destinées aux opérateurs de réseaux fixes et mobiles, aux fournisseurs de services Web et aux fabricants d’équipements du secteur des communications. Exfo, qui emploie 1900 personnes dans le monde, propose une gamme d’équipements, de logiciels et de services pour accélérer les transformations numériques permettant à ses clients de déployer la fibre, la 4G/LTE et la 5G. En 2020, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 265,6 M$ pour une perte nette de 9,5 M$.

« Comme je l’ai déjà indiqué à maintes reprises au conseil d’Exfo, à titre d’actionnaire de contrôle, je n’examinerai aucune opération de changement de contrôle d’Exfo comme celle qui est proposée par Viavi, et mes actions ne sont pas à vendre. Étant le fondateur d’Exfo, je m’implique dans les activités de l’entreprise depuis les 35 dernières années et je crois que l’entreprise est bien gérée, en croissance, stratégiquement positionnée pour l’avenir en évolution et dynamique du secteur des solutions de test et de monitoring pour les services de communications », poursuit Germain Lamonde.

Le 7 juin dernier, Germain Lamonde a proposé une opération financière aux actionnaires de l’entreprise pour la transformer en société non cotée, afin de mieux préserver son indépendance.

« Cette opération est dans l’intérêt de toutes les parties prenantes d’Exfo. L’arrangement procurera aux porteurs d’actions avec droit de vote subalterne une prime au comptant importante et une liquidité immédiate pour leurs actions, tout en assurant le succès à long terme d’Exfo en tant que société fermée au bénéfice de ses clients, employés, de ses partenaires d’affaires et de toutes les autres parties prenantes. J’ai comme objectif de continuer à travailler avec notre équipe de direction et nos employés talentueux partout dans le monde pour poursuivre le développement du fournisseur mondial florissant de solutions de test et de systèmes qu’est devenue Exfo, tout en maintenant le siège social de la société à Québec. Je veux être très clair à l’intention des actionnaires d’Exfo et des autres parties prenantes : soit l’opération proposée que j’ai présentée à 6,00 $ US et qui a été annoncée le 7 juin 2021 est acceptée par les actionnaires, soit, si les actionnaires d’Exfo ne soutiennent pas cette opération, Exfo poursuit ses activités en tant que société ouverte », prévient Germain Lamonde

Germain Lamonde est le fondateur et le président exécutif du conseil d’Exfo. Il exerce le contrôle, directement ou indirectement, sur 3 672 474 actions avec droit de vote subalterne et 31 643 000 actions avec droit de vote multiple d’EXFO, soit 14,22 % des actions avec droit de vote subalterne émises et en circulation d’EXFO et 100 % des actions avec droit de vote multiple émises et en circulation d’EXFO, et qui, respectivement, représentent collectivement 61,46 % des actions émises et en circulation et 93,53 % des droits de vote rattachés à toutes les actions émises et en circulation.

Pour sa part, l’Américain Viavi Solutions, issu de JDSU (anciennement JDS-Uniphase), est un fournisseur mondial de solutions de test, de surveillance et d’assurance de réseau pour les opérateurs de communications, les entreprises et leurs écosystèmes. Viavi est également un leader dans les revêtements optiques à couches minces de haute performance, fournissant des solutions de gestion de la lumière aux marchés de la lutte contre les contrefaçons, de l’électronique grand public, de l’automobile, de la défense et de l’instrumentation. Lors de son exercice 2020, Viavi a réalisé un chiffre d’affaires de 1,14 milliard de dollars, avec un effectif de plis de 3600 personnes.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This