Les retombées de la crise du Covid-19 devraient en 2020 faire baisser les ventes mondiales de capteurs d’images CMOS pour la première fois en 10 ans, mais de nouveaux revenus records sont attendus dès l’année prochaine, selon IC Insights.

Tirés par la demande des smartphones-appareils photo et la propagation rapide de nouvelles applications embarquées, les capteurs d’images CMOS ont été la catégorie de produits semiconducteurs à la croissance la plus rapide lors de la dernière décennie, leurs ventes ayant quadruplé entre 2010 et 2019 pour atteindre 18,4 milliards de dollars l’année dernière.

Les ventes d’imageurs CMOS ont battu année après année record sur record au cours des neuf dernières années, mais cette séquence devrait se terminer en 2020 avec une baisse des revenus de 4% et une croissance en nombre de pièces quasiment nulle en raison des retombées économiques du Covid-19 crise et de la récession mondiale.

Vers un décrochage de 3,3% en 2020

Les ventes de capteurs d’images CMOS devraient ainsi chuter à 17,8 milliards de dollars en 2020, après avoir bondi de 30% en 2019, selon l’étude d’IC ​​Insights. Le rapport montre que les ventes de capteurs d’images CMOS devraient rebondir de 15% dès 2021 pour atteindre un nouveau record de 20,4 milliards de dollars. Les prévisions du rapport supposent que la pandémie de coronavirus sera maitrisée au milieu de l’année et que la demande du marché se redressera progressivement au cours du deuxième semestre de 2020.

Entre 2019 et 2024, les revenus des capteurs d’images CMOS devraient augmenter à un taux de croissance annuel moyen de 7,2%, pour atteindre 26,1 milliards en 2024. Au cours de la dernière décennie (2010-2019), les ventes de capteurs d’images CMOS ont augmenté en moyenne de 16,9% par an, passant de 4,5 milliards de dollars il y a 10 ans à 18,4 milliards de dollars l’an dernier. Au cours de cette même période, les ventes de microprocesseurs ont augmenté en moyenne de 5,9% par an, les mémoires flash NAND de 7,8%, les capteurs non optiques ont augmenté de 10,0% et le marché total des semiconducteurs a progressé de seulement 3,7% par an, rappelle IC Insights. Seuls les capteurs de pression (qui incluent les microphones MEMS) ont enregistré un taux de croissance presque égal à celui des capteurs d’image CMOS au cours de la période 2010-2019.

Entre 2000 et 2015, la croissance des ventes d’imageurs CMOS a été principalement alimentée par des livraisons plus importantes de téléphones portables équipés d’un appareil photo, mais cette vague a commencé à ralentir avec la saturation du marché des téléphones mobiles. Au cours de la dernière décennie, un nouveau cycle de croissance issu de la propagation des systèmes d’imagerie numérique embarqués a pris le relais : caméras pour la sécurité automobile et l’assistance à la conduite dans les véhicules, vision industrielle, applications médicales, reconnaissance faciale, caméras portables, vidéo 3D, réalité virtuelle/ augmentée et d’autres utilisations au-delà des téléphones-appareils photo et des caméras autonomes. De plus, le nombre d’imageurs CMOS s’est multiplié dans un nombre croissant de smartphones moyen et haut de gamme, souligne IC Insights.