Dans le cadre de sa stratégie de croissance internationale, le sous-traitant Altrics démarrera la construction près de Tunis d’une nouvelle usine d’assemblage de cartes électroniques câblées et de produits complets fin 2019 pour une fin de travaux prévue fin 2020. Le montant des travaux s’élèvera à un peu plus de 4 millions d’euros pour la première tranche de la construction.

Conscient de la nécessité d’étendre sa présence sur de nouveaux marchés, le groupe français a fait l’acquisition d’un terrain d’une superficie de 23 000 m2 au sein d’une technopôle située à quelques km de Tunis, technopole dont la vocation est d’accueillir des entreprises à fort potentiel technologique.

« Aux côtés de nos clients qui nous font confiance depuis longtemps et pour inviter les prospects à venir, renforcer notre diversité dans les secteurs d’activités touchant à la fabrication électronique, nous communiquons officiellement l’obtention du permis de construire des nouveaux bâtiments en Tunisie pour une première tranche de 10 000 m2 avec une possibilité d’extension pour une deuxième de  8 000 m2 », déclarent Thierry Pineau et Damien Rossignon, respectivement président et CEO du groupe Atrics.

Objectif « Altrics 4.0 / clients connectés »

La technologie et les marchés en perpétuelles évolutions génèrent de nouvelles demandes des clients d’Altrics. Ces évolutions viennent renforcer les objectifs d’Altrics à l’horizon 2022 en se focalisant et en investissant pour développer les moyens de fabrication sur ses différents sites de production. Cette nouvelle usine tournée vers le futur, bénéficiera « sur plan » des dernières technologies pour appréhender les marchés de demain où la miniaturisation et la digitalisation seront présentes à tous les niveaux.

Altrics se positionne par ses différents sites de production comme un partenaire industriel pour des produits électroniques allant des prototypes aux très gros volumes. Ses sites de production sont ISO 9001, ISO 14001, ZPVI2 et ZPVI8 avec aussi des productions spécifiques certifiées NF et ATEX. Le sous-traitant compte aujourd’hui trois sites de production, deux en Tunisie pour les moyennes et très grandes séries (pour les cartes électroniques câblées, produits complets et pour la filerie) et un au Portugal dédié à la petite, moyenne série de haute technicité et grandes séries pour les cartes électroniques câblées et produits complets.