La décision du Coréen Samsung d’arrêter de produire des écrans LCD conventionnels de grande taille au 4e trimestre 2020 et celle de son compatriote LG Display de fermer également à la même échéance ses lignes de production de LCD dite de génération 7.5 vont conduire à un effondrement de la part de marché des fabricants coréens, qui va passer de 28,4% en 2019, à 20,4% en 2020 et 9,7% en 2021, selon Witsview, la division affichage du cabinet d’études taïwanais TrendForce.

TrendForce confirme ainsi la décision de Samsung de sortir de la production de LCD, y compris son usine chinoise de Suzhou, tandis que la fermeture des lignes 7.5 de LG Display devrait conduire à une baisse de 19,7% en 2020, puis de 42,2% des capacités de production mondiales en superficie de LCD sur des lignes dites de génération 7.5. Les Taïwanais AU Optronics et Innolux seront alors les seuls fabricants 7.5 à cette échéance. Les Chinois BOE, CSOT ou HKC font ainsi apparemment appel à des usines de génération plus récente.

La Chine, à coup d’investissements massifs, a réussi son pari d’une mainmise sur la production mondiale d’écrans LCD. La part des fabricants chinois dans la production mondiale d’écrans LCD de grande taille devrait ainsi passer de 19,4% en 2015, à 48,7% cette année puis 57,8% en 2021. De plus, la capitulation des fabricants coréens va stopper la surcapacité de production mondiale. Selon TrendForce, la capacité de production mondiale en écrans LCD de grande taille devrait être stable en 2020 et même reculer de 0,9% en 2021.