Les dépenses mondiales dans les infrastructures de réseau 5G vont presque doubler en 2020 pour atteindre 8,1 milliards de dollars, selon Gartner. Tous standards confondus, le marché mondial des équipements pour réseaux mobiles devrait atteindre 38,1 milliards de dollars cette année, en baisse de 4,4% par rapport à 2019.

Les investissements dans les infrastructures 5G qui représentaient 10,4% du chiffre d’affaires total des infrastructures de réseaux sans fil en 2019, vont ainsi atteindre 21,3% du total en 2020.

« Les investissements dans les infrastructures sans fil continuent de prendre de l’ampleur, car un nombre croissant d’opérateurs de télécommunications accordent la priorité aux projets 5G en réutilisant les actifs actuels, notamment les bandes passantes du spectre radioélectrique, les stations de base, le réseau central et le réseau de transport, et en faisant passer les dépenses LTE/4G en mode maintenance », souligne Kosei Takiishi, directeur de recherche principal chez Gartner.

Dans ce contexte, les investissements mondiaux dans les réseaux 4G/LTE devraient plonger de 20,8%, à 16,4 milliards de dollars.

Les taux de croissance des investissements dans la 5G seront néanmoins légèrement inférieurs en 2020 à cause de la crise du Covid-19 (à l’exclusion de la Chine et du Japon). En 2020, la Chine, Taïwan et Hong Kong devraient accueillir 49,4% des investissements mondiaux dans la 5G.

Gartner s’attend à ce que les investissements dans la 5G augmentent modestement en 2021. Les investissements dans la 5G dépassera ceux dans la 4G/LTE dès 2022.

Gartner prévoit que les fournisseurs de services de communication de la zone Chine, Taïwan et Hong Kong, des marchés matures de l’Asie /Pacifique, de l’Amérique du Nord et du Japon atteindront une couverture 5G de 95% de leur population d’ici 2023.