Le groupe de distribution en ligne et par catalogue de produits électroniques et de maintenance Electrocomponents, dont la marque commerciale est RS Components en Europe, publie un chiffre d’affaires annuel de 1953,8 millions de livres (2,18 milliards d’euros) pour son exercice clos fin mars, contre 1884,4 M£ lors de l’exercice précédent, soit une hausse de 3,7%.

Sur une base comparable (nombre de jours ouvrés) et à monnaies constantes, ses ventes annuelles ont progressé de 2,2%. Le bénéfice imposable du distributeur a progressé de 2,3%, à 199,6 M£.

« Electrocomponents a enregistré de bons résultats au cours de son exercice fiscal qui s’est achevé le 31 mars 2020, malgré un contexte économique incertain et l’impact de la pandémie de Covid-19 qui a commencé à affecter les volumes d’échanges vers la fin de l’année fiscale », a commenté Lindsley Ruth, directeur général d’Electrocomponents.

En Europe du Sud (France, Italie, Espagne, Portugal), les ventes annuelles du distributeur ont progressé de 1,4%, à 372,7 millions de livres, soit environ 30% des ventes totales de la zone EMEA. La France est le principal marché de cette sous-région, représentant environ deux tiers du chiffre d’affaires de l’Europe du Sud. Le chiffre d’affaires en Europe du Sud a augmenté de 1,7% à périmètre constant, les bonnes performances de la France et de la péninsule ibérique compensant celles plus faible en Italie, en raison d’un contexte de marché difficile. La croissance a été poussée par la poursuite des gains de parts de marché en France, avec une forte croissance de RS PRO soutenue par les progrès de l’efficacité des ventes et des programmes de vente à valeur ajoutée. La péninsule Ibérique a vu les tendances de croissance à périmètre constant se renforcer au second semestre, sa nouvelle stratégie commerciale axée sur les entreprises et RS PRO ayant porté ses fruits. Les performances de l’Italie sont restées volatiles d’un mois à l’autre, cependant, des progrès notables ont été réalisés dans le renforcement des programmes de leadership, de talent et d’efficacité de la force de vente sur ce marché, indique le distributeur.

Avril et mai : CA en recul de 21% en Europe du Sud

Dans le contexte du Covid-19, tous les centres de distribution sont malgré tout ouverts et fonctionnent efficacement. Toutefois, les niveaux de la demande ont été affectés en avril et mai par l’extension des mesures de confinement liées au Covid-19 sur les principaux marchés. Le chiffre d’affaires du groupe à périmètre constant a ainsi diminué de 14% au cours des huit premières semaines de la nouvelle année fiscal s’achevant le 31 mars 2021. La zone EMEA a enregistré une baisse de 18%, l’Europe du Nord une baisse de 19%, l’Europe du Sud de 21% et l’Europe centrale de 13%. Au niveau du groupe, le taux de baisse du chiffre d’affaires a légèrement diminué en mai, lorsque les règles de confinement ont commencé à s’assouplir sur certains marchés clés.