Le groupe français Schneider Electric, leader de la transformation numérique de la gestion de l’énergie et des automatismes, annonce avoir finalisé la transaction visant à combiner les activités Basse tension et Automatismes industriels de Schneider Electric en Inde avec celles de l’activité Electrical & Automation de Larsen & Toubro («L&T»).

 

Schneider Electric détient une participation de 65% de l’entreprise issue de la combinaison, tandis que Temasek, un fond d’investissement basé à Singapour détient la participation restante.

Grâce à ce rapprochement, l’Inde devrait devenir le troisième marché de Schneider Electric par son chiffre d’affaires et l’un de ses principaux pôles d’innovation et de fabrication du groupe.

Lors de l’annonce du projet en 2018, Jean-Pascal Tricoire, p-dg de Schneider Electric, avait déclaré : « En regroupant les activités de Basse tension et Automatismes industriels de Schneider Electric en Inde et la division Electrical & Automation de Larsen & Toubro, nous souhaitons créer une société innovante sur les marchés de la gestion de l’énergie et des automatismes industriels, dans l’une des premières économies du monde, à la croissance la plus rapide – l’Inde –. Notre présence dans le pays sera renforcée grâce au vaste écosystème de partenaires de la division Electrical & Automation de Larsen & Toubro. Nous tirerons le meilleur des atouts des deux entités afin de répondre aux besoins d’énergie, d’électricité et d’automatismes industriels de nos clients en Inde et dans le reste du Monde. L’Inde deviendra notre troisième plus grand marché au monde et l’un de nos quatre principaux hubs de R&D et de fabrication. La Nouvelle Entité contribuera activement à rendre l’Inde plus « verte », numérique et à renforcer son rôle de centre de R&D et de fabrication ».

Au 1er semestre, le groupe Schneider Electric a réalisé un chiffre d’affaires mondial de 11,56 milliards d’euros, en baisse de 10,5%.