Sélectionner une page

Nexperia devra céder le contrôle de son usine galloise de Newport

Nexperia devra céder le contrôle de son usine galloise de Newport

Le gouvernement britannique a tranché : Nexperia, l’ancienne division semiconducteurs standards de NXP passée sous contrôle du chinois Wingtech Technology, devra céder au moins 86% de Newport Wafer Fab (NWF), l’usine de production de semiconducteurs galloise que le groupe avait acquise en juillet 2021. Nexperia va faire appel.

Le site de production de semiconducteurs de Newport a été créé en 1982 et s’appelait à l’origine INMOS. La capacité de production en 2021 était de plus de 35 000 tranches de 200 mm par mois, couvrant une large gamme de technologies de semiconducteurs allant des Mosfet et des IGBT aux semiconducteurs CMOS, analogiques et composés. Nexperia était déjà client des services de fonderie proposés par Newport Wafer Fab et est devenu son deuxième actionnaire en 2019. Le site de Newport complétait les autres opérations de fabrication européennes de Nexperia à Manchester et Hambourg.

« Aujourd’hui, j’ai émis une ordonnance définitive en vertu de la loi NSI obligeant Nexperia à vendre au moins 86% de Newport Wafer Fab. Nous accueillons favorablement le commerce et les investissements étrangers qui soutiennent la croissance et l’emploi. Mais là où nous identifions un risque pour la sécurité nationale, nous agirons de manière décisive », a expliqué Grant Shapps, secrétaire d’État aux affaires, à l’énergie et à la stratégie industrielle. Le secrétaire d’État considère que cette ordonnance finale est nécessaire et proportionnée pour atténuer le risque pour la sécurité nationale (voir document).

Nexperia se déclare choqué par la décision du gouvernement britannique d’ordonner la cession de 86% de son usine de tranches de semiconducteurs dans le sud du Pays de Galles, connue sous le nom de Newport Wafer Fab (NWF), bien que l’acquisition ait été autorisée par deux examens de sécurité précédents. Nexperia n’accepte pas les préoccupations de sécurité nationale soulevées et déclare que le gouvernement britannique a choisi de ne pas engager de dialogue significatif avec l’entreprise ni même de visiter le site de Newport. Plus de 500 employés de Newport ont également fait part de leurs propres préoccupations concernant un tel désinvestissement. Nexperia va maintenant contester la décision et fera tout son possible pour conserver l’usine et protéger ses employés dans le sud du Pays de Galles, souligne le fabricant de semiconducteurs dans un communiqué.

« Nous sommes vraiment choqués. La décision est erronée et nous ferons appel pour annuler cette ordonnance de cession afin de protéger les plus de 500 emplois à Newport. Cette décision envoie un signal clair que le Royaume-Uni est fermé aux affaires », a déclaré Toni Versluijs, UK Country Manager chez Nexperia.

Le fabricant rappelle qu’il a  sécurisé des emplois sur le site et accepté de dépenser plus de 80 millions de livres sterling pour la mise à niveau des équipements depuis le début de 2021.

Le portefeuille de Nexperia comprend des diodes, des transistors bipolaires, des dispositifs de protection ESD, des Mosfet, des GaN FET et des circuits intégrés analogiques et logiques. Avec son siège à Nimègue, aux Pays-Bas, Nexperia expédie chaque année plus de 100 milliards de produits, répondant aux normes strictes établies par l’industrie automobile. Nexperia, une filiale du groupe chinois Wingtech Technology, possède un vaste portefeuille de propriété intellectuelle et compte plus de 14 000 employés en Asie, en Europe et aux États-Unis.

En 2021, Nexperia a enregistré une augmentation de 49% de son chiffre d’affaires, à 2,14 milliards de dollars.

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This