La Direction générale de l’armement (DGA) a notifié à la société Nexter, associée à ECA, la commande de 56 micro-robots terrestres Nerva et Camaléon-LG, capables d’évoluer de manière autonome pour écouter, entendre, voir et enregistrer sur le champ de bataille.

Ce premier standard de micro-robotique s’inscrit dans la feuille de route du programme Scorpion, afin de mieux protéger les combattants, en offrant des possibilités d’intervention à distance des dangers potentiels. Ces micro-robots terrestres télé-opérés peuvent être équipés de différents modules les rendant adaptables à plusieurs types de mission.

Ces robots vont dans un premier temps être testés par la Direction générale de l’armement (DGA) et seront ensuite destinés à l’armée de Terre, dans le cadre de Scorpion, la gamme des blindés nouvelle génération qui arrivent progressivement dans les forces.

La commande concerne trois types de robots, tous dotés de caméras jour/nuit et d’un microphone. Le robot Nerva-S de reconnaissance de faible encombrement (3 kg), dont la mobilité lui permet de franchir de petits obstacles et de se mouvoir dans des espaces exigus en intérieur ou en extérieur, peut être lancé par-dessus un obstacle et fonctionne indifféremment sur le dos et sur le ventre. Le robot Nerva-LG de reconnaissance étendue (5 kg) peut être équipé de kits additionnels permettant de réaliser de la cartographie ou de l’observation améliorée à des distances plus importantes. Ce robot est notamment capable de gravir des escaliers. Enfin, le robot Nerva-XX / Caméléon-LG du génie (12 kg) produit par la société ECA, dispose, en sus des capacités du robot de reconnaissance étendue, d’un bras articulé lui permettant de déplacer ou transporter des objets, notamment de déposer avec précision des charges pour intervenir sur un engin explosif.

Peu encombrants, discrets et résistants au brouillage, ces robots pourront être mis en œuvre par un seul combattant. Ils peuvent travailler en réseau et disposent de deux modes de communication, hertzien et filaire. Les deux plus gros robots de la gamme ont la capacité de revenir de manière autonome à un point prédéterminé ou de réaliser des rondes de surveillance sur des trajectoires définies à l’avance. Les trois systèmes disposent de capacités d’évolution pour intégrer à l’avenir de nouvelles technologies d’autonomie, d’ergonomie ou d’intelligence artificielle.

Cette commande est issue d’une procédure d’acquisition innovante, conduite en moins d’un an par les équipes de la DGA ayant étroitement associé celles de l’armée de Terre. Pour relever le défi de doter rapidement les forces d’une première capacité de robotique au meilleur niveau technologique, le besoin exprimé a été volontairement spécifié de manière assez ouverte pour laisser toute sa place à l’offre industrielle et limiter les risques de sur-spécification ou d’impasses. Des échanges nourris entre la DGA, les industriels et l’armée de Terre réunis en plateau-projet ont garanti une compréhension optimale du besoin.

Le processus de sélection des candidats a été progressif et les évaluations in situ des matériels sur des cas concrets d’utilisation ont été réalisées conjointement par les équipes de DGA Techniques terrestres, de la STAT (Section technique de l’armée de Terre) et de la SIMMT (Structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres). Cette démarche vise ainsi à garantir la cohérence et l’efficacité de bout en bout de la procédure, afin de satisfaire rapidement le besoin opérationnel.

Le programme Scorpion est destiné à renouveler et moderniser les capacités de combat de l’armée de Terre avec des blindés modernes et connectés entre eux. Il comprend principalement les briques suivantes : le système d’information SICS destiné à assurer le commandement et le contrôle tactique dans le combat collaboratif (cœur de la « révolution Scorpion ») ; 2 véhicules blindés multi-rôles (le Griffon et le Serval) déclinés en plusieurs versions et destinés à remplacer les VAB actuellement en service ; 1 engin blindé de reconnaissance et de combat (le Jaguar), destiné à remplacer l’AMX10RC, l’engin blindé ERC Sagaie, et le VAB HOT ; la rénovation du char Leclerc (intégration au système Scorpion, renforcement de la protection du char et augmentation des capacités offensives).

Pour accélérer le renouvellement et la modernisation de l’armée de Terre, la LPM 2019-2025 prévoit une augmentation des commandes de véhicules blindés et l’accélération des calendriers de livraison : 50% des nouveaux blindés médians (Griffon, Jaguar, Serval) seront livrés d’ici 2025.

Griffon: début livraisons juillet 2019 / nombre prévu d’ici 2025 : 936
Serval : début livraisons 2022 / nombre prévu d’ici 2025 : 489
Jaguar : début livraisons 2020 / nombre prévu d’ici 2025 : 150
Leclerc rénovées : début livraisons fin 2021 / nombre prévu d’ici 2025 : 122