Après les LCD, Panasonic tire un trait sur les semiconducteurs. Ce matin, le géant japonais a annoncé le transfert de ses activités de semiconducteurs, principalement exploitées par Panasonic Semiconductor Solutions (PSCS), filiale consolidée à 100% de la société, à Nuvoton Technology, société de semiconducteurs taïwanaise, détenue à 62% par le fabricant de mémoires Winbond Electronics.

Les termes financiers de l’accord n’ont pas été divulgués. Mais selon Reuters, la transaction, en numéraire, représenterait 250 M$.

« La concurrence qui entoure le secteur des semiconducteurs est devenue extrêmement difficile en raison de l’expansion agressive des compétiteurs, des investissements énormes dans le secteur et de la réorganisation du secteur par le biais de fusions-acquisitions », explique Panasonic pour justifier son retrait.

Panasonic, alors dénommé Matsushita, a démarré la production de semiconducteurs en 1957, à la faveur de la création d’une société commune avec Philips. Le retrait de Panasonic des semiconducteurs avait déjà été amorcé en plusieurs phases. En avril 2014, Panasonic avait créé une société commune avec le fondeur israélien Tower Semiconductor pour y transférer une partie de sa production de puces (Nuvoton reprendra la participation de Panasonic dans la société commune). En 2015, le groupe japonais a transféré son activité circuits systèmes LSI à Socionext. Au printemps 2019, Panasonic a également annoncé la vente d’une partie de ses activités composants discrets à son compatriote Rohm Semiconductor. Enfin, en dehors des composants, Panasonic a annoncé la semaine dernière son retrait du marché des écrans LCD.

PSCS est un fournisseur mondial de semiconducteurs proposant des capteurs d’image, des DSP, des microcontrôleurs, des batteries, des circuits pour cartes à puce, des circuits de gestion de l’alimentation, des MOSFETs, des composants RF, GaN et des diodes laser.

L’acquisition des activités de semiconducteurs principalement exploitées par PSCS permettra à Nuvoton d’accroître sa présence dans l’industrie mondiale des semiconducteurs en augmentant son portefeuille de produits et le volume de ses solutions ; de positionner Nuvoton pour saisir les tendances de croissance de l’électrification et de l’automatisation des domaines de l’automobile et de l’industrie ; d’élargir ses canaux de distribution et sa clientèle et de renforcer la plateforme technologique de Nuvoton grâce à des ressources de R&D et un portefeuille de propriété intellectuelle plus étendus.

La transaction devrait être finalisée d’ici à juin 2020.

Nuvoton a été externalisé en tant que filiale de Winbond Electronics en juillet 2008 et est entré en Bourse en septembre 2010. Winbond détient 62% des actions de Nuvoton et a réalisé un chiffre d’affaires consolidé d’environ 1,68 milliard de dollars en 2018. Ensemble, Winbond et Nuvoton exploitent une fab 300 mm et une fab 150 mm avec au total 4300 employés pour fournir des circuits intégrés logiques et des mémoires spécialisées.