Parrot, le premier groupe européen de micro-drones, a été choisi par la DGA pour fournir son micro-drone Anafi USA en vue d’équiper les 3 armées françaises (Air, Mer et Terre), dans le cadre de son appel d’offre lancé en février dernier.

Le contrat-cadre d’une durée de 5 ans s’entend pour plusieurs centaines de systèmes de drones, des équipements complémentaires, le développement d’adaptations et la formation de pilotes référents. Les premiers systèmes seront livrés dans les prochains mois.

Ce succès est le fruit de deux années de travail pour développer, sécuriser et produire un micro-drone spécifiquement conçu pour répondre aux besoins des forces armées. Le drone ANAFI USA, spécialement adapté pour les Forces armées du monde entier, offre aux soldats un micro-drone quadricoptère de 500 g disposant de capacités d’observation de jour et de nuit. Avec 32 minutes de vol, il déteindrait la meilleure performance de sa catégorie.

Le micro-drone Anafi USA permet d’étendre les capacités de reconnaissance des forces françaises. Grâce à son puissant zoom 32x, articulé autour de deux caméras 4K 21 mégapixels, la détection de cibles de taille humaine est possible jusqu’à 2 km de distance avec une précision de 13 cm de détail. Les images du zoom sont fusionnées avec celles obtenues par la caméra thermique FLIR Boson. Cette dernière permet de repérer les points chauds de jour comme de nuit. Déployable en 55 secondes, il est également très discret : avec une signature sonore de 79 dB à une distance de 1 m, il est inaudible dès 130 m.

Grâce aux partenariats de développement logiciels mis en œuvre par Parrot, les utilisateurs peuvent également bénéficier de l’écosystème grandissant de logiciels compatibles. Ceux-ci permettent par exemple de gérer des flottes de drones en temps réel (Skyward, A Verizon company, DroneSense), de générer des photos/vidéos visibles et thermiques (Survae) et des cartographies tactiques (Pix4Dreact). Des prestations de R&D sont également prévues pour adapter Anafi USA aux besoins des armées françaises.

Anafi USA a aussi répondu aux exigences de la DGA en termes de sécurité : sécurisation de la liaison, sécurisation des données, sécurisation du firmware. Le drone est entièrement développé en France et produit aux États-Unis. Aucun composant essentiel n’est produit en Chine. Le drone et son application de pilotage fonctionnent sans nécessiter d’accès à Internet.

En revanche, concernant le programme SRR aux États-Unis, l’armée américaine a décidé de ne plus considérer le prototype SRR de Parrot comme candidat pour la première tranche du programme SRR.

Parrot, pionnier de l’industrie du drone en Europe, avec une R&D à Paris de 200 ingénieurs, se réjouit d’avoir été sélectionné par la DGA. Le groupe qui s’appuie sur un total de plus 350 ingénieurs avec ses filiales en Europe et aux États-Unis, considère le marché de la Défense et de la Sécurité comme l’un des plus prometteurs.