Sélectionner une page

Plan « France 2030 » : Macron veut 6 milliards d’euros d’investissements dans les composants

Plan « France 2030 » : Macron veut 6 milliards d’euros d’investissements dans les composants

Le Président de la République Emmanuel Macron a présenté ce matin le plan d’investissement de 30 milliards d’euros « France 2030 ». Si l’électronique n’est pas listée dans les 10 objectifs majeurs présentés par le Chef de l’Etat, elle a été citée par Emmanuel Macron comme l’un des cinq leviers indispensables pour sécuriser les conditions de l’innovation.

Au même titre que l’accès aux matériaux (plastique, métaux, ciment, …), que la maîtrise des technologies numériques (Intelligence artificielle, cybersécurité, cloud, ordinateurs quantiques), que la formation des talents et que l’attractivité de France pour attirer les capitaux, les composants électroniques et singulièrement les semiconducteurs ont été cités par le chef de l’Etat comme un des cinq leviers indispensables pour sécuriser les conditions de l’innovation dans les 10 chantiers clés de la prochaine décennie (*). Nous y reviendrons.

« D’une manière très claire, nous avons sur le sujet des composants électroniques un énorme défi. On a besoin de sécuriser l’ensemble de ces composants sur la filière. Nous devons avoir une stratégie européenne et française. Elle doit être européenne compte tenu des masses et de l’enjeu, mais il y a aussi de la concurrence intra-européenne donc on doit assurer d’avoir une stratégie française », a déclaré Emmanuel Macron.

Reprenant les thématiques du Commissaire européen Thierry Breton, le Président de la République veut à la fois que l’Europe et la France produisent davantage de semiconducteurs (pour éviter à l’avenir les problèmes de pénurie), mais aussi que l’Europe se dote d’une feuille de route pour fabriquer les semiconducteurs avec les technologies les plus avancées. Comme Thierry Breton, il souhaite que l’Europe se donne les moyens de faire passer sa part de la production mondiale de puces de moins de 10% à 20% à l’horizon 2030. Sans en dire davantage, il a évoqué pour la France un montant au total de près de 6 milliards d’euros à investir dans les composants physiques et électroniques (sic) dans le cadre du plan de 30 milliards d’euros de France 2030. Hier matin sur France Inter, Thierry Breton avait chiffré à 40 milliards d’euros le plan semiconducteurs pour l’Europe. La France assurera la Présidence du Conseil de l’Union européenne du 1er janvier au 30 juin 2022. L’occasion sans doute de préciser ces montants. A suivre.

(*) Le plan suit 10 objectifs pour mieux vivre, mieux produire et mieux comprendre à l’horizon 2030.

➜ Objectif 1 : Faire émerger en France des réacteurs nucléaires de petite taille, innovants et avec une meilleure gestion des déchets.

➜ Objectif 2 : Devenir le leader de l’hydrogène vert.

➜ Objectif 3 : Décarboner notre industrie.

➜ Objectif 4 : Produire près de 2 millions de véhicules électriques et hybrides.

➜ Objectif 5 : Produire le premier avion bas-carbone.

➜ Objectif 6 : Investir dans une alimentation saine, durable et traçable.

➜ Objectif 7 : Produire 20 biomédicaments contre les cancers, les maladies chroniques dont celles liées à l’âge et de créer les dispositifs médicaux de demain.

➜ Objectif 8 : Placer la France à nouveau en tête de la production des contenus culturels et créatifs.

➜ Objectif 9 : Prendre toute notre part à la nouvelle aventure spatiale.

➜ Objectif 10 : Investir dans le champ des fonds marins.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This