Sélectionner une page

Un projet pour automatiser les fonctions d’observation d’un conducteur de train

Un projet pour automatiser les fonctions d’observation d’un conducteur de train

L’Institut de recherche technologique SystemX, en partenariat avec SNCF et Alstom, lance un projet de 24 mois dans le domaine du transport guidé terrestre dans le but d’automatiser les fonctions d’observation d’un conducteur de matériel roulant. L’IRT fournira l’accompagnement scientifique nécessaire à la réalisation de ce projet. La solution envisagée combinera différents types de capteurs, offrira des fonctionnalités avancées en intelligence artificielle (IA) et sera testée virtuellement en laboratoire grâce à sa complète modélisation.  

 

Vendredi 7 avril 2017 a ainsi été lancé le projet « Transport terrestre Autonome en Sécurité dans son Environnement (TAS) » par SystemX en partenariat avec SNCF et Alstom, et dont l’enjeu est de délivrer une preuve de concept de l’automatisation des fonctions d’observation d’un conducteur et d’en faire une démonstration concrète.

Ces fonctions sont clés dans le cadre de la sûreté de fonctionnement du système de transport : savoir distinguer les panneaux de signalisation, repérer un piéton sur un quai, surveiller des anomalies sur un train en croisement ou encore repérer des objets sur les voies visant un très haut niveau de sûreté de fonctionnement. Le projet s’appuiera sur l’expertise scientifique de l’Université Technologique de Compiègne (UTC).

Le projet TAS a pour objectif de concevoir un système de perception de l’environnement qui s’appuiera sur une combinaison de capteurs complémentaires (radars, lidar caméras…). Ce système et son environnement seront dans un premier temps modélisés en laboratoire pour tester les critères de choix technologiques des capteurs et assurer une première validation virtuelle à travers une approche itérative. Puis viendront des essais sur site en grandeur réelle, envisagés sur une locomotive de SNCF, entre Villeneuve Saint-Georges et Montereau.

« Le modèle de recherche multi-partenariale intégré qui fait l’essence des IRT est tout à fait adapté à ce type de projet nécessitant un accompagnement scientifique dans une perspective d’industrialisation. Chez SystemX, nos équipes disposent d’un savoir-faire reconnu en matière d’intelligence artificielle et de méthodologies pour le traitement d’images appliquées au transport, mais aussi d’une expertise en virtualisation et simulation pour la validation et la certification de sécurité de systèmes de ce type. Notre agilité et rapidité d’exécution vont permettre de réaliser cet automate en moins de 18 mois, puis de réaliser sa démonstration fonctionnelle sur site sous 24 mois maximum », explique Eric Perrin-Pelletier, directeur général de SystemX.

« Le projet de recherche dans lequel SNCF s’engage aux côtés de l’IRT SystemX avec des partenaires industriels prend place au cœur de la stratégie de renouveau technologique du système ferroviaire. Il permet de préparer le train du futur en investissant dès maintenant sur la détection des obstacles et de la signalisation. La sécurité est la priorité de SNCF, et le partenariat engagé aujourd’hui avec l’IRT SystemX renforcera cette priorité pour le train de demain.  Cette dynamique de recherche, à laquelle nous sommes fiers de participer avec nos ingénieries, contribuera à accroître l’efficacité du mode ferroviaire et à son développement,  » ajoute Pierre Izard, directeur général délégué en charge des systèmes et technologies ferroviaires à la SNCF.

« Alstom poursuit sa transformation digitale en modifiant progressivement son portefeuille de solutions traditionnelles mais également en développant des solutions complètement nouvelles pour adresser les besoins émergents des opérateurs ainsi que les nouveaux besoins des usagers de la mobilité. Ces solutions sont développées au sein d’un écosystème dédié, alimenté par un processus d’open innovation. Alstom a choisi de s’associer au développement des IRT et plus particulièrement à celui de SystemX, connexe à son activité. L’IRT apporte à Alstom le support scientifique pour l’exécution de ses projets, et notamment ici pour imaginer la conduite du futur qui ira un jour jusqu’à l’autonomie », commente pour sa part Pascal Cléré, vice-président sénior de la division Digital Mobility d’Alstom et président de SystemX.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This