Sélectionner une page

Qualcomm et Magna se disputent le rachat de Veoneer

Qualcomm et Magna se disputent le rachat de Veoneer

Le 22 juillet, l’équipementier automobile canadien Magna International annonçait un accord définitif pour racheter le spécialiste suédois des systèmes ADAS Veoneer dans une transaction de 3,8 milliards de dollars représentant une valeur d’entreprise de 3,3 milliards. Mais le 5 août, Qualcomm a surenchéri, proposant de racheter le Suédois à 37 dollars par action, soit une offre de 4,6 milliards, supérieure de 18% à celle de Magna. Le 8 août, Veoneer a décidé d’engager des discussions avec Qualcomm.

« Alors que l’industrie automobile continue de se transformer, il devient de plus en plus important pour les constructeurs automobiles d’avoir un partenaire qui développe des plateformes horizontales qui stimulent l’innovation et permettent la concurrence. L’acquisition proposée réunira nos solutions automobiles de pointe avec les actifs de conduite assistée de Veoneer pour offrir une plateforme ADAS compétitive et ouverte aux constructeurs automobiles et aux fournisseurs de rang 1 », a déclaré Cristiano Amon, président et CEO de Qualcomm, qui voit dans l’automobile une opportunité de revenus de 10 milliards de dollars pour l’entreprise.

On ne sait pour l’heure quelle sera l’issue de ce bras de fer, Magna n’ayant pas encore réagi à la surenchère de Qualcomm, qui souhaite ainsi accélérer sa diversification dans l’automobile. Le conseil d’administration de Veoneer, s’il juge l’offre de rachat de Qualcomm supérieure, n’a toutefois pas à ce stade dénoncé son accord avec Magna, ce qui lui coûterait 110 M$ pour rupture de contrat.

Veoneer développe un ensemble de technologies pour accélérer la croissance de la conduite autonome et devenir un leader des systèmes avancés d’aide à la conduite. Basé à Stockholm, en Suède, Veoneer compte 7500 employés dans 11 pays. En 2020, ses ventes se sont élevées à 1,37 milliard de dollars. La société s’appuie sur un héritage de près de 70 ans de développement de la sécurité automobile. Issu de la scission de l’équipementier automobile Autoliv, Veoneer est devenu indépendant en 2018.

En France, Veoneer emploie près de 500 personnes réparties sur 2 sites : Saint Etienne du Rouvray (76) pour les activités de Production et Cergy (95) pour les activités de Recherche et Développement. Ces équipes conçoivent, fabriquent et commercialisent les calculateurs qui pilotent les systèmes de protection des passagers des véhicules (Passive Safety), mais aussi ceux qui commandent les systèmes de détection et d’anticipation des accidents (Active Safety).

Voir la présentation du projet de rachat de Veoneer par Magna

Voir la lettre du p-dg de Qualcomm à la direction de Veoneer

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This