Sélectionner une page

Renault sanctuarise la France pour y produire 700 000 véhicules par an, à majorité électriques

Renault sanctuarise la France pour y produire 700 000 véhicules par an, à majorité électriques

Renault Group positionne la France au cœur de ses activités industrielles et technologiques avec l’affectation de 9 nouveaux modèles dans les usines de l’Hexagone et la concentration sur les sites d’ingénierie français des compétences pour les véhicules électriques et connectés.

Les organisations syndicales représentatives CFE-CGC, CFDT et FO, et la direction ont ainsi signé hier un accord social pluriannuel pour la France (*). Cet accord, fruit de plusieurs mois de négociations et intitulé « Re-Nouveau France 2025 », s’appliquera sur la période 2022-2024. Il témoigne de l’engagement de Renault Group d’ancrer en France les activités d’avenir industrielles et de recherche et développement sur la mobilité électrique, la connectivité, l’hydrogène et le numérique.

Selon les termes de l’accord, Renault Group attribuera 9 nouveaux véhicules en France, dont une majorité 100% électrique, avec l’ambition de produire plus de 700 000 véhicules par an dans l’Hexagone.

Le groupe affectera ainsi au pôle Renault ElectriCity : Mégane E-TECH Electric, la future Renault 5 électrique, la version électrique de Nouveau Kangoo, un projet de SUV électrique et un projet de nouveau véhicule en cours de définition. L’usine de Dieppe produira un nouveau véhicule Alpine et celle de Sandouville le Nouveau Trafic électrique. L’usine de Batilly accueillera le remplaçant de Master ainsi qu’un véhicule partenaire.

Le futur moteur électrique 100 kW et l’ensemble de sa chaîne de valeur sont affectés à l’usine de Cléon tandis que Le Mans recevra des activités châssis liées à ces nouveaux véhicules.

L’accord prévoit, par ailleurs, que les sites d’ingénierie en France concentrent l’ensemble des compétences pour concevoir les véhicules électriques et connectés, ainsi que les services de mobilité du futur.

Enfin, dans le cadre de cet accord et pendant toute sa durée, Renault Group s’engage à ne pas fermer les sites industriels, logistiques, pièces et accessoires du périmètre de l’accord ainsi que les sites techniques d’ingénierie de Lardy et d’Aubevoye.

Pour être au rendez-vous de la mobilité de demain, le groupe doit acquérir de nouvelles compétences et engage 2500 recrutements en France répartis sur les trois années de l’accord, dont 2000 dans les usines et 500 dans les fonctions ingénierie et tertiaire, tout en poursuivant la politique jeunes.

Le groupe prévoit également 10 000 parcours de formation et reconversion pour développer les compétences des salariés vers la nouvelle chaîne de valeur de l’industrie automobile, notamment via la ReKnow University qui rassemblera plusieurs campus en France. L’entreprise continue également l’adaptation de ses effectifs et procédera d’ici à la fin de l’accord à 1700 départs, sur le principe du volontariat, dans l’ingénierie et les fonctions supports.

(*) Le périmètre de l’accord est le suivant : Etablissements Renault S.A.S., Meyzieu, Maubeuge Construction Automobile (MCA), Alpine Cars, Société des Automobiles Alpine, Sofrastock International, Société de Véhicules Automobiles de Batilly (SOVAB), Société de Transmissions Automatiques (STA), SODICAM2, Renault Digital, Renault Software Labs.

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This