Sélectionner une page

Safran reprend de l’altitude et vise 23 milliards d’euros de CA pour 2023

Safran reprend de l’altitude et vise 23 milliards d’euros de CA pour 2023

Dans un contexte de reprise du trafic aérien avec pour les court et moyen-courriers un niveau au 4e trimestre 2022 de 86% du niveau de 2019 et malgré un environnement macroéconomique difficile marqué par les contraintes de la chaîne d’approvisionnement, la pression inflationniste et l’arrêt des activités en Russie, Safran publie ce matin un chiffre d’affaires de 19 milliards d’euros, en hausse de 15,8% sur une base comparable et vise au moins 23 milliards d’euros pour 2023.

« Porté par la poursuite de la reprise du trafic aérien, Safran a dégagé des résultats très satisfaisants, manœuvrant avec succès dans un environnement opérationnel difficile marqué par les contraintes capacitaires de la chaîne d’approvisionnement et la pression inflationniste. La demande des clients devrait être robuste en 2023 dans un secteur qui continuera à être confronté à des défis à court terme. Nous anticipons la poursuite de la croissance du trafic aérien mondial, notamment avec la réouverture progressive de la Chine. L’augmentation des budgets de la Défense, notamment en France, offrira des opportunités de croissance. Grâce à la priorité donnée à l’excellence opérationnelle, à la décarbonation et à la souveraineté, nous sommes sur la bonne voie pour tenir nos engagements à l’horizon 2025 », a commenté Olivier Andriès, directeur général de Safran.

La capacité globale des avions court et moyen-courriers (ASK pour available seat-kilometers ou siège au kilomètre offert) a poursuivi sa croissance tout au long de l’année dans l’ensemble des régions, hormis en Chine. En 2022, elle atteignait 82% (en moyenne) de son niveau de 2019, et au 4e trimestre 2022, 86% du niveau du 4e trimestre 2019.

Dans ce contexte, le chiffre d’affaires de  Safran en 2022 s’élève à 19 035 M€, en hausse de 24,8% par rapport à 2021 et de 15,8% sur une base organique. Le résultat net ajusté (part du groupe) pour 2022 ressort à 1178 M€ comparé à 760 M€ en 2021.

Par activités, sur une base organique, le chiffre d’affaires de la division Propulsion a augmenté de 18,3%, tiré par l’activité soutenue des services pour moteurs civils (+29,3% en dollars), notamment de fortes ventes de pièces de rechange pour les moteurs CFM56 et les moteurs de forte puissance.;

Le chiffre d’affaires Équipements & Défense a progressé de 10,6% grâce aux services dans toutes les activités. Les ventes en première monte ont augmenté principalement grâce aux nacelles (A330neo et A320neo équipés du moteur LEAP-1A) et, dans une moindre mesure, aux systèmes de sécurité (toboggans d’évacuation pour A320neo) ainsi qu’aux systèmes de gestion des fluides. Dans cette division, le chiffre d’affaires d’Electronics & Defense a enregistré une légère hausse du fait de la croissance des activités d’avionique (FADEC pour moteurs LEAP et systèmes de navigation inertielle), de l’augmentation des livraisons de jumelles JIM et d’une diminution des livraisons de systèmes de guidage. Le marché des long-courriers est resté morose au premier semestre, notamment concernant le programme 787, ce qui a pesé sur les activités de câblage, de distribution électrique et de trains d’atterrissage.

Le chiffre d’affaires d’Aircraft Interiors a enregistré une solide croissance de 25,1%, principalement tirée par les services pour l’ensemble des activités.

Pour l’exercice 2023, Safran prévoit d’atteindre (à périmètre constant, en données ajustées) un chiffre d’affaires d’au moins 23 milliards d’euros pour un résultat opérationnel courant d’environ 3 milliards d’euros.

Safran a poursuivi l’exécution de son programme de cessions ciblées :

  • Pioneer Aerospace Corporation, systèmes de contrôle de la sécurité et plateformes de lancement et de libération de parachutes : finalisée le 15 avril 2022 ;
  • Safran Aerosystems Arresting Systems, systèmes d’arrêt d’urgence pour avions militaires : finalisée le 30 juin 2022 ;
  • Activités Cargo & Catering : protocole d’accord signé, finalisation prévue au 2e trimestre 2023

Et le groupe a exécuté plusieurs acquisitions ciblées :

  • Orolia, solutions de Positionnement-Navigation-Temps (PNT) Résilient : finalisée le 7 juillet 2022 ;
  • Cilas (participation de 63% avec MBDA), solutions laser et optroniques : finalisée le 2 novembre 2022 ;
  • Syrlinks, équipements de communications Terre-Espace, finalisée le 4 novembre 2022 ;
  • Aubert & Duval, convention d’achat d’actions signée avec Airbus et Tikehau Ace Capital le 21 juin 2022 : finalisation prévue au 1er trimestre 2023 ;
  • Thales Electrical Systems, systèmes électriques : finalisation prévue au 2e trimestre 2023.

Au total, les cessions représentent environ 400 millions d’euros d’encaissements et les acquisitions environ 650 millions d’euros de décaissements pour les transactions finalisées en 2022 et celles déjà engagées pour 2023.

Voir la présentation des résultats de Safran

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

février 2024
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This