Samsung Display va investir 13 100 milliards de wons (11 milliards de dollars) d’ici 2025 pour produire des afficheurs grand format à points quantiques, basés sur la technologie QD-Oled, rapporte le Nikkei Asian Review.

Leader mondial des afficheurs LCD, le géant coréen entend ainsi conserver son avance technologique sur ses rivaux chinois qui progressent à grand pas dans les écrans LCD conventionnels.

Samsung vise une capacité de production mensuelle de 30 000 panneaux à partir de 2021, qui serviront à la fabrication d’écrans QD de 65 pouces de diagonale ou plus. Samsung investirait 10 000 milliards de wons dans des installations QD, tandis que les 3100 milliards restants seraient utilisés pour développer la technologie, rapporte le Nikkei.

La technologie à points quantiques (QD pour Quantum Dots) est basée sur la technologie des Oled, mais offrirait selon Samsung des avantages par rapport à la technologie Oled qu’exploite son compatriote LG (voir l’article de Samsung).

Cette annonce intervient alors que les prix des écrans LCD ont chuté au cours des dernières années en raison de la volonté des fabricants chinois, appuyés par de généreuses subventions de l’Etat, d’accroître drastiquement leurs capacités de production.

Pour sa part, LG Display a annoncé précédemment avoir commencé à produire des panneaux Oled dans une usine de génération 8,5 à Guangzhou, en Chine, dans le cadre de son objectif de produire 10 millions de grands panneaux Oled par an, rapporte le quotidien asiatique.

Voir l’article du Nikkei Asian Review