SiPearl, société « fabless » implantée à Maisons-Laffitte, ambitionne de concevoir et de commercialiser d’ici 2022 le microprocesseur haute performance et basse consommation destiné à assurer l’indépendance et la souveraineté technologique de l’Europe sur les marchés du calcul haute performance, de l’intelligence artificielle et de la mobilité connectée. La start-up bénéficie de 6,2 M€ de soutien de l’Europe dans le cadre du programme Horizon 2020.

Afin d’atteindre l’objectif de mise sur le marché de sa première gamme de microprocesseurs à l’horizon 2022, SiPearl prépare, en complément, une importante levée de capitaux. « Fabless », SiPearl a choisi de confier dans un premier temps sa production au groupe taïwanais TSMC, premier fondeur mondial.

SiPearl a été créée en juin 2019 par Philippe Notton afin de donner corps au projet commun des 27 membres de l’European Processor Initiative, le consortium sélectionné par l’Union Européenne pour favoriser le développement du microprocesseur européen. Avec une feuille de route calquée sur les objectifs de l’Union Européenne, la société vise le lancement commercial de sa première gamme de microprocesseurs en 2022.

Le consortium European Processor Initiative regroupe 27 membres (*) tant scientifiques – instituts de recherche, universités, centres de supercalcul – qu’industriels – leaders européens et entreprises innovantes de l’informatique, l’électronique et l’automobile – qui sont les parties prenantes et futurs donneurs d’ordre de SiPearl. Ainsi, depuis décembre 2018, le projet commun implique au quotidien plus de 200 ingénieurs qui développent des briques technologiques matérielles et logicielles élémentaires. En étroite collaboration avec ses partenaires, SiPearl les intégrera avec ses propres technologies et celles de fournisseurs mondiaux de premier rang pour donner naissance au microprocesseur européen à forte puissance de calcul, basse consommation et sécurité sans faille.

Société française à capitaux indépendants, SiPearl bénéficie de 6,2 M€ de subventions de l’Union Européenne dans le cadre du programme Horizon 2020 de recherche et d’innovation. Ce soutien lui permet d’amorcer son développement avec la constitution des équipes de direction et de recherche & développement ainsi que la mise en place de son data center.

Conseillée par Eponyme Partners, SiPearl prépare actuellement une importante levée de fonds pour accompagner son déploiement jusqu’à la commercialisation de sa première gamme de microprocesseurs en 2022. Elle est notamment destinée à financer les licences technologiques, le développement produit, le lancement de la production et la mise sur le marché de son offre.

« Grâce à l’étroite collaboration avec nos partenaires scientifiques et industriels de l’European Processor Initiative ainsi qu’avec des leaders technologiques mondiaux, SiPearl a aujourd’hui un modèle d’entreprise sécurisé qui lui ouvre la voie vers le succès sur les marchés à fort potentiel du calcul haute performance, de l’intelligence artificielle et de la mobilité connectée. Nous comptons ainsi contribuer à assurer l’indépendance et la souveraineté technologique de l’Europe dans des secteurs de plus en plus cruciaux pour sa croissance économique », promet Philippe Notton, Président de SiPearl.

Précédemment vice-président du groupe Atos, qu’il avait rejoint en 2017 pour monter le consortium European Processor Initiative, Philippe Notton avait auparavant créé et amené la division Décodeurs de la société taïwanaise MStar Semiconductor au rang de N°3 mondial, puis été directeur général de la division Produits électroniques grand public de STMicroelectronics (2 400 collaborateurs).

(*) Les membres du consortium EPI sont : Atos, Barcelona Supercomputing Center, BMW Group, le CEA, Chalmers University, Cineca, E4 Computer Engineering, Elektrobit, ETH Zürich, Extoll, FORTH, Fraunhofer ITWM, Genci, Infineon Technologies, Forschungszentrum Jülich, Kalray, KIT, Menta, Prove & Run, Semidynamics Technology Services, SiPearl, STMicroelectronics, SURFsara, Technico Lisboa, Università di Bologna, Università di Pisa, University of Zagreb.