Sélectionner une page

Soitec va rouvrir son usine de tranches de 300 mm à Singapour pour le FD-SOI

Soitec va rouvrir son usine de tranches de 300 mm à Singapour pour le FD-SOI

Afin d’accompagner la demande de tranches de FD-SOI sur le long terme, Soitec a l’intention de rouvrir son usine de tranches de 300 mm de diamètre à Singapour. Le montant total envisagé pour cet investissement atteindrait environ 270 millions de dollars pour arriver à une capacité allant jusqu’à 800 000 tranches de 300 mm par an.

Une telle enveloppe inclut une ligne de qualification pour un montant de 40 millions de dollars dont l’investissement serait étalé sur une période de 24 mois suivant la décision de rouvrir Singapour. La mise en œuvre du plan d’investissement serait progressive, conditionnée par le rythme des engagements des clients. La charge nette correspondant aux dépenses nécessaires pour le redémarrage de l’usine s’élèverait à environ 20 millions d’euros, cette charge se répartissant sur une période de 24 mois une fois que la décision de rouvrir le site de Singapour est prise.

Déjà, Soitec a pris la décision de procéder à l’investissement de 40 millions d’euros prévu dans son usine de Bernin II et destiné à amener progressivement sa capacité de production de tranches de FD-SOI de 100 000 tranches par an à 400 000 tranches de 300 mm de diamètre par an, étant précisé que la capacité totale de Bernin II restera au niveau de 650 000 plaques par an. Ces dépenses d’investissement seront réparties entre les années fiscales 2017-2018 et 2018-2019. Le processus a déjà débuté et la première tranche d’investissements a déjà été engagée.

Le taux d’utilisation du site de Bernin II avait chuté à 14% de sa capacité au deuxième trimestre 2016-2017, en raison du repli attendu de l’activité liée aux produits PD-SOI. La production a cependant connu un rebond au cours du second semestre 2016-2017 : le taux d’utilisation du site de Bernin II est remonté à 29% de sa capacité au quatrième trimestre 2016-2017 et devrait progressivement continuer à croître pour atteindre environ 50% vers la fin de l’exercice 2017-2018 ou le début de l’exercice 2018-2019.

De son côté, Bernin I, le site dédié à la production de tranches de 200 mm, devrait continuer d’opérer à pleine capacité au cours de l’exercice 2017-2018.

Au terme de son exercice 2016, Soitec a réalisé un chiffre d’affaires de 245,7 millions d’euros, en hausse de 5% (+4% à taux de change constants) par rapport à l’exercice précédent. Son résultat opérationnel s’est élevé à 19,5 millions d’euros contre une perte opérationnelle de 7,0 millions d’euros lors de l’exercice précédent. Au total, Soitec a enregistré un résultat net de 8,4 millions d’euros en 2016-2017 contre une perte nette de 72,2 millions d’euros au cours de l’exercice précédent.

« Du succès de la recapitalisation de notre bilan à la réalisation de solides performances opérationnelles et financières, l’année fiscale 2016-2017 nous a permis de poser les bases d’un fort redressement, ouvrant la voie vers une croissance plus élevée et plus profitable au cours des trimestres à venir. L’adoption de la technologie FD-SOI par l’industrie des semiconducteurs prend de l’ampleur. Quelques produits finaux basés sur la technologie FD-SOI ont été commercialisés, qu’il s’agisse d’applications pour l’automobile ou pour l’Internet des objets. Notre décision de procéder à un investissement de capacité dédié aux plaques de FD-SOI sur notre site industriel de Bernin s’appuie sur les nouveaux engagements pris par nos clients stratégiques de construire de la capacité FD-SOI et d’étendre la feuille de route technologique du FD-SOI, » a commenté Paul Boudre, p-dg de Soitec.

Le chiffre d’affaires de l’exercice 2017-2018 est ainsi attendu en croissance d’environ 25% à taux de change constants. Soitec va bénéficier de la demande toujours soutenue de plaques de 200 mm à la fois en RF-SOI et en Power-SOI conduisant l’usine de Bernin I à continuer d’opérer à pleine capacité tandis que Soitec bénéficiera de façon marginale des capacités additionnelles de Simgui. Dans le même temps, l’activité en 300 mm devrait continuer à se redresser en 2017-2018 après le point bas atteint au deuxième trimestre 2016-2017, la future croissance venant des trois familles de produits (RF-SOI, FD-SOI et Emerging SOI), celle-ci devant plus que compenser les ventes plus faibles de substrats PD-SOI. La marge d’EBITDA de l’activité Électronique de l’exercice 2017-2018 est quant à elle attendue à un niveau de 20% minimum.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This